Synthese ibn battuta (biblio, voyages, conclusion)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1780 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
dNori Abdelmajid 6QC
Religion

IBN BATTUTA

TABLE DE MATIERE

I. Introduction 3
II. La MECQUE et le pèlerinage 5
III. LA PERSE ET L’IRAQ 1326 – 1327 5
IV. AFRIQUE de l’EST et ARABIE 1328 – 1330 6
V. LA TURQUIE 1330 – 1331 6
VI. TERRES DE LA HORDE D’OR 1332 – 1333 7
VII. L’INDE 1334 – 1341 7
VIII. LES ILES : MALDIVES, CEYLAN 1342 – 1344 8IX. LA CHINE 1345 – 1346 8
X. LE RETOUR 1346 – 1349 9
XI. L’ESPAGNE et le MAROC 1349 – 1350 10
XII. L’AFRIQUE de l’OUEST et le MALI 1351 – 1353 10
XIII. Conclusion. 11

I. Introduction

Abou 'Abd Allah Muhammad Ibn 'Abd Allah Ibn Muhammad Ibn Ibrahim Al-Louati At-Tanji, dit Ibn Battuta. Le plus célèbre tangérois de tous les temps était voyageur, pélerin, explorateurcurieux et ouvert sur le monde.
Il est né à Tanger le 24 février 1304. A l'âge de 21 ans, le jeune homme inexpérimenté part effectuer le pélerinage à la Mecque. Ce sera le début d'un des plus extraordinaires périples de tous les temps ! Le 14 juin 1325, Ibn Batouta part de Tanger pour parcourir la plus grande distance (116.800 km) qui ait jamais été faite avant Magellan (2 sièces plus tard) : 29 ansd'aventures dans des régions correspondant à 44 pays actuels !
Ibn Battuta est souvent comparée à Marco Polo, commerçant vénitien qui a exploré la Chine et la Mongolie au 13ème siècle. Cependant les différences entre les deux personnages sont notables. Si Marco Polo et ses frères explorèrent pour des raisons commerciales des contrées inconnues de leurs concitoyens, Ibn Battuta s'intéressaprincipalement aux pays musulmans et voyagea pour des raisons intellectuelles (ce qui ne l'empêcha pas de parcourir une bien plus grande distance)

À l'origine simple pèlerin, musulman, Ibn Battûta profite de la place occupée par l'Islam et la langue arabe qui facilitèrent grandement ses déplacements. Il profite également du développement du commerce puisqu'il se joint souvent à des caravanes, ouembarque sur des vaisseaux marchands musulmans. Il rencontre de nombreuses personnalités et devient souvent leur conseiller lors de ses périples à rallonge.

On peut distinguer quatre périodes dans ces voyages :
* 1325-1327 : premier pèlerinage à La Mecque (le hajj) par le Maghreb, exploration de la vallée du Nil, de la Syrie, de l'Irak et des villes d'Iran ;
* 1328-1330 : deuxième pèlerinageà La Mecque en passant par les côtes du sud de la péninsule arabique jusqu'à Kilwa kisiwani et sur les côtes est africaines de culture swahilie ;
* 1330-1346 : troisième pèlerinage à La Mecque, exploration de la Turquie, la mer Noire, l'Asie centrale, l'Inde, Ceylan, Sumatra, la Malaisie et la Chine jusqu'à Pékin ;
1349-1354 : traversée du Sahara jusqu'au Mali.

I. Du MAROC à l'ÉGYPTEEn 1325, alors âgé de 21 ans, Ibn Battuta, jeune érudit de Tanger, très croyant et très pratiquant, prit la décision d’accomplir le pèlerinage à La Mecque ainsi que Dieu le demande à tout bon musulman.
Sur les pistes des caravanes, cette première étape d’un voyage qui allait le mener « bien plus loin » que prévu lui fit traverser toute l’Afrique du Nord, d’Ouest en Est jusqu’à l’Egypte où régnaitla très puissante Dynastie des Mamelouks et où subsistaient encore deux des « sept Merveilles du Monde ».

En 1326, Ibn Battuta, se trouva confronté à une situation imprévue. Alors qu’il comptait rejoindre La Mecque au plus court en franchissant la Mer Rouge, des troubles locaux le contraignirent à modifier ses intentions.
Il se trouva contraint de prendre la longue route du Nord qui passaitpar Damas. Pourquoi remonter aussi haut pour redescendre ensuite ? Et bien tout simplement parce que pour circuler à travers les déserts du parcours, il fallait obligatoirement suivre les quelques grandes routes des caravanes marchandes.
Mais ce détour allait lui permettre de sillonner la Palestine et de visiter de nombreux Lieux Saints au passage.

II. La MECQUE et le pèlerinage

Après...
tracking img