Synthese les personnages de romans

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2132 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES TYPES DE PERSONNAGES
I. PERSONNAGE ET VALEURS
Les valeurs d'une société et les représentations culturelles qui en découlent déterminent en partie les contours du possible et du vraisemblable dans le roman. Les normes du bien, comme les vertus, ou du vrai qui ont un ancrage dans la tradition mais qui évoluent dans l'Histoire prennent leur part dans la constitution d'un personnage.
Dans biendes romans, la représentation des passions ne peut que contrevenir aux normes d'une société – lesquelles, ne l'oublions pas, font partie du matériau romanesque dans la mesure où elles sont susceptibles d'être récusées par le héros. Notons que Zola faisait de la passion individuelle le critère de distinction entre les véritables protagonistes de ses romans et les personnages secondaires ; seule lapassion pouvait être le moteur de l'action.
Prenons, enfin, l'exemple d'un genre : le roman policier. Quelle qu'en soit la tonalité – roman à énigme chez Agatha Christie, roman d'atmosphère à la Simenon ou roman noir qui entraîne le lecteur dans une vision sombre et terrible du monde comme chez Patrick Raynal -l'intrigue policière montre un affrontement entre l'ordre et le désordre, l'humanitéet la violence, la vie et la mort. Et l'on n'assiste pas toujours à la victoire du juste ou de celui que les valeurs domi¬nantes considèrent comme tel. La justice ne se confond pas avec la vertu ni l'intégrité avec le bien : coupables et innocents sont parfois les mêmes, tel Léon dans Le Chien jaune (1931) de Georges Simenon dont la vie a été brisée mais qui est aussi l'auteur de diversesmalversations.
La prise en compte des valeurs, ou de leur dialectique, a ainsi une grande importance pour établir une typologie des personnages. En particulier dans le cas du héros qui, plus que tout autre protagoniste, relève d'une représentation socioculturelle. Étymologiquement le terme de « héros » signifie « chef » et il désignait les guerriers de L'Iliade comme Achille ou Ulysse ; son sens actueldate du XVIIe siècle et a été forgé via le sème spécifique d'« homme hors du commun ». C'est à la fois un individu et une personne dotés de caractères exemplaires (le courage et la volonté pour l'essentiel) qui lui permettent d'incarner, en général à travers le conflit, des valeurs sinon dominantes au moins admises dans un moment historico-esthétique, voire de s'y opposer et de les subvertir commeJulien Sorel (Le Rouge et Le Noir, Stendhal) qui choisit l'authenticité de l'être contre l'ambition sociale. C'est donc normalement lui qui occupe la place de sujet (qu'il soit agent ou patient, voire l'un et l'autre comme Pierre Roland, le personnage de Pierre et Jean) dans les grandes « sphères d'actions » du récit.
Selon les époques, l'héroïsme se manifeste dans l'idéal chevaleresque (Lancelot,Tristan), dans la persévérance d'une âme (Des Grieux qui ne cessera d'aimer Manon en dépit de son caractère volage), dans l'affirmation de la singularité individuelle (Julien Sorel), dans la primauté de la conscience créatrice (le héros-narrateur proustien) ou encore dans l'idéal de toute puissance (D'Artagnan, Lagardère, James Bond). Mais dans ce paradigme, où placer Emma Bovary qui est, certes,le personnage principal du roman de Flaubert mais dont l'identité narrative se trouve, en raison de ses difficultés à se départir de ses rêves et de ses illusions, dans son moi beaucoup plus que dans l'affrontement au réel et dont les actions ne sont jamais considérées sous un jour positif ? En d'autres termes, il convient de se demander à quelles conditions un personnage principal peut êtreconsidéré comme un héros.
II_ PERSONNAGES PRINCIPAUX ET PERSONNAGES SECONDAIRES
Deux paramètres essentiels permettent de distinguer entre personnage principal et personnage secondaire : la fonction dans le récit et le système des valeurs.
Un personnage principal renvoie à des valeurs de façon complexe tandis qu'un personnage secondaire le fait de façon, en général, univoque (les portraits...
tracking img