Synthese sur l'orthographe chez les jeunes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (941 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CULTURE

GENERAL :

SYNTHESE

On compte aujourd'hui dans les copies de nos élèves de plus en plus de fautes de français, notamment des fautes d'orthographes et de conjugaisons.
Les documentsproposés abordent le sujet des fautes d'orthographes chez les français et plus précisément chez les étudiants et les différentes façons d'y remédier.
Ce sont onze articles de presse tirés du journal« le parisien » d' Avril 2009 à Octobre 2010 ayant pour titre :
A bas les fautes d'orthographe ! : 10.04.2008
Deux tiers des élèves de seconde ont eu zéro à cette dictée : 29.01.2009
Les étudiantsvont devoir renouer avec la dictée : 28.09.2009
Les IUT se lancent dans une remise à niveau : 28.09.2009
Méfiez-vous des correcteurs informatiques : 28.09.2009
Qui sont les as de l'orthographe :01.03.2010
Trop d'erreurs de français... pas de diplôme : 04.10.2010
Pourquoi notre langue est-elle aussi malmenée ? : 04.10.2010
Que de perles ! : 04.10.2010
Paris-XIII, université pionnière :04.10.2010
Ainsi nous nous demanderons pourquoi les jeunes d'aujourd'hui font ils autant d'erreurs et si les techniques proposés sont elles vraiment efficaces.
Nous nous attacherons dans un premier tempsà étudier la raison de ces erreurs répétitive,puis nous verrons les solutions mise en place, et, nous finirons sur l'efficacité de ces solutions.

Tous les documents s'accordent sur les erreurs defrançais à l'écrit chez les élèves.
Les chiffres que dévoile le ministère de l'Éducation sur les nombres de fautes commis par nos élèves est considérables. En effet selon l'article Pourquoi notrelangue est-elle aussi malmenée ? nous pouvons constater que le nombre de faute a doublé entre 1987 et 2007.
Cela est dû a une génération beaucoup trop technologique ou les jeunes ont grandi avec lestextos, Facebook et la zapette souligne ce même article et le document Méfiez-vous des correcteurs informatiques qui aussi, n'hésite pas insister sur cette « génération zapping » ou nos jeunes...
tracking img