Syrine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1542 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Texte n°14: Ponge, L’huître
Posté le 13 juin 2008
Texte n°14 (Sous droits)

Commentaire n°14:

Questions: En quoi ce texte est-il une poésie? En quoi ce texte est-il une mise en abyme de la poésie? En quoi consiste la Beauté de l'huïtre? Quelle est la visée de cette définition? En quoi consiste le travail poétique selon Ponge? Quelles sont les difficultés du travail poétique? Montrez quel'huitre est un objet poétique ambivalent.

Eléments d'introduction

- Francis Ponge (1899 - 1988). Mène une réflexion sur l'insuffisance du parler ordinaire, sur les difficultés à exprimer le monde.

- Dans le Parti pris des choses, Ponge consacre son écriture aux objets familiers qui nous entourent (pain, savon, cageot, huître…) et en donne des définitions extrêmement précises etrigoureuses, jouant sur les graphies et les sonorités des mots (ex: cage, cageot, cachot), afin d'atteindre la vérité des choses.

- Une citation qui, semble-t-il, pourrait parfaitement illustrer notre poème: “c'est bien ainsi qu'il faut concevoir l'écriture : non comme la transcription, selon un code conventionnel, de quelque idée mais à la vérité comme un orgasme”.

Arthur Rimbaud attribuait aupoète la fonction d'être « voyant ». Le poète serait un peu cet artiste capable d'aller au-delà de la surface des mots et des choses, pour nous en révéler la substance. En composant son recueil, Le parti pris des choses, le poète Francis Ponge semble bien avoir retenu la leçon puisqu'il y dresse une liste d'objets pour le moins quotidiens – le pain, les escargots, le cageot, le feu – et nous en donnesa propre définition, volontiers non conventionnelle, en tout cas, bien loin de ce que l'on trouverait dans un dictionnaire. Aussi ne faut-il sans doute pas s' étonner de le voir découvrir dans l'huître « tout un monde »: en effet, à travers le prisme de ses mots, le « grossier » mollusque devient un objet de contemplation quasi céleste!

C'est en effet ce qui frappe en un premier temps: l'huitres'avère un être contradictoire, à la fois frustre et noble; aussi prend-elle bien vite, ainsi que nous le verrons ensuite, une dimension allégorique: allégorie de l'extase mystique et sexuelle, d'abord, allégorie de la création poétique ensuite.

Un être contradictoire.
a. L'intérieur et l'extérieur:

Texte bâti sur une antithèse très marquée, à la fois par les paragraphes, et par leconnecteur spatial: « A l'intérieur ». On a donc le sentiment de deux monde en opposition

b. Grossièreté de l'huître:

Elle est d'abord rendu par le début « non poétique » du texte, qui ressemble à une vulgaire définition, le sujet du texte, « l'huître » annoncé dès le premier mot, et reprenant le titre, au risque d'être redondant. Mais surtout, on ne peut qu'être sensible à l'utilisationfréquente d'un vocabulaire péjoratif: grosseur, grossier (noter que les deux fonctionnent en écho), moyen, rugueuse, torchon, ébréché, peu franc, visqueux, et bien sûr toute la série de mots incluant le préfixe « âtre », volontiers péjoratif: blanchâtre, opiniâtrement (sans doute emprunté à Baudelaire dans le poème Spleen: « Quand le ciel bas et lourd… »), verdâtre, noirâtre (peut-être y a t il même unegradation dans les couleurs, du plus clair au plus sombre).

c. Noblesse de l'huître:

Pour autant, à ces images volontiers dégoutantes, se superposent celles qui suggèrent la grandeur de l'huître, essentiellement dans le second paragraphe: l'allusion au firmament, bien sûr, contient à donner à cette être une dimension sublime et suggère ainsi que l'apparence grossière de l'huître esttrompeuse. Et enfin, l'allusion « traditionnelle » à la production de l'huître, la perle achève de nous la rendre précieuse.

L'huître est donc cet être double, qui sous une apparence laide produit la beauté, un peu à la manière d'Héphaistos, le dieu grec des forges, difforme, affligé d'une laideur légendaire, capable toutefois de créer les joailleries les plus fines, qui charmaient les dieux...
tracking img