Systeme solaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3893 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Planètes
La nuit, nous voyons le ciel parsemé de points lumineux plus ou moins brillants. La plupart sont des étoiles, tout à fait comparables au Soleil mais infiniment plus éloignées puisque la plus proche de nous se trouve 270 000 fois plus loin (c'est-à-dire à 40 000 milliards de kilomètres !) Cet éloignement fait que leur position dans le ciel nous paraît immuable, d'où l'appellation"sphère des fixes" donnée par les Anciens à la voûte étoilée. Mais une observation attentive du ciel montre que, au fil des jours, certains de ces astres se promènent sur ce fond étoilé ; les Grecs leur ont donné le nom de planêtês qui signifie "errant". Il s'agit de planètes qui tournent autour du Soleil et ne sont pas lumineuses par elles-mêmes comme les étoiles, mais sont tout simplement éclairéespar la lumière du Soleil.
Comment distinguer à l'œil nu une planète d'une étoile ?
Parce que les étoiles sont extrêmement lointaines, elles nous apparaissent comme des points lumineux ; c'est dire que la lumière qui nous en parvient et que capte notre œil arrive suivant un rayon lumineux très fin, quasiment filiforme. Il suffit alors que les ondulations de l'atmosphère deviennent légèrement cerayon lumineux pour que l'étoile semble d'un coup moins brillante ; l'instant d'après, le rayon atteindra normalement notre œil et il pourra même s'y ajouter un rayon lumineux voisin qui, jusque-là, ne nous parvenait pas, renforçant ainsi son éclat pour un bref instant. C'est pour cela que nous voyons scintiller les étoiles. Le phénomène est d'autant plus net que les étoiles sont basses surl'horizon car la couche d'atmosphère traversée est alors plus importante.
Si l'on ne veut pas attendre plusieurs jours pour voir si l'astre soupçonné bouge par rapport aux étoiles voisines, on peut néanmoins, en regardant son éclat, savoir assez vite si l'on a affaire à une planète. En effet, les étoiles scintillent et les planètes ne scintillent pas (ou très peu). La scintillation est due àl'agitation incessante de l'atmosphère ; ce phénomène se manifeste de manière spectaculaire lorsque, l'été, on regarde au loin au-dessus d'une route chauffée par le Soleil ou au-dessus d'un terrain caillouteux, les images ondulent alors terriblement.
Lorsqu'on regarde une planète, le problème est différent car il s'agit d'un objet qui a un diamètre apparent non négligeable, même si celui-ci n'apparaît pasà l'œil nu. Dès lors, la lumière qui nous parvient de l'astre observé provient des différents points du disque que constitue sa surface. On peut ainsi décomposer cette lumière en un grand nombre de rayons lumineux provenant de différents points de ce disque et atteignant notre œil. En reprenant le même raisonnement que pour une étoile, on conçoit que certains rayons seront renforcés pendant qued'autres seront affaiblis ; ainsi, la quantité de lumière reçue par l'œil sera, en fin de compte, pratiquement constante : on ne verra donc pas scintiller une planète (sauf si elle est très basse sur l'horizon et si l'agitation de l'atmosphère est très forte, mais, de toute façon, la planète scintillera beaucoup moins qu'une étoile de même luminosité observée dans les mêmes conditions).
Planètes àl’étude :
Mercure
Venus
Mars
Jupiter
Saturne
Uranus
Neptune
MERCURE
C'est la planète la plus proche du Soleil. Elle a à peine la taille de la Lune et, comme elle, est criblée de cratères, mais il a fallu envoyer des sondes pour l'observer de près car, depuis la Terre, on ne voit aucun détail à sa surface, même avec les télescopes les plus puissants.
Comme elle reste toujours très près duSoleil, Mercure est difficilement observable mais on peut néanmoins la voir à l'œil nu lors des élongations maximales, c'est-à-dire lorsque son mouvement orbital vu de la Terre l'amène à se trouver au plus loin du Soleil. C'est alors qu'on peut l'apercevoir comme un petit point lumineux perdu dans les lueurs du couchant juste après le coucher du Soleil ou, au contraire, dans les lueurs du...
tracking img