Systemes et structures economiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6113 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation générale de l’économie

Définition :
+ L’éco. = Discipline qui traite des Q° relative à la prod°, la conso° et l’échange (s’applique a toutes les époques)
+ L.ROBBINS : Eco. = science de la meilleure affectation des ressources rares à des usages alternatifs (+ précise)
└>On érige l’éco. A un niveau où elle délivre la vérité essentielle.
└>Une science du meilleur choix /optimisation du comportement
= LA MICROECONOMIE

Statut : L’économie est-elle une science ?
Ce n’est pas une science au sens des sciences exactes et naturelles.
L’économie traite de fait d’organisation humain (2 individus dans une même situation = le résultat ne sera pas forcement le même).
L’étude des phénomènes économique laisse pace à l’expression d’une certaine subjectivité.Ex : Faibles salaires → Injuste
→ Exploitation
→ Emploi

Démarche :
Si économie => pas une science exacte, cela n’exclue pas l’utilisation d’une démarche rigoureuse / scientifique.

❖ Démarche inductive : Dégager des conclusion générales à partir de l’étude de faitsparticuliers.
Limite : ce n’est pas parce qu’une chose fonctionne de telle manière que ce sera le cas pour tout et tout le temps.

❖ Démarche déductive : Hypothèse fondamentale posée au départ puis avec l’utilisation d’un certain nombre d’outils (math.) pour dégager des conclusion ou lois générales.
Limite : Dépend de la qualité des hypothèses de départ qui peuvent être vraiesou erronées (syllogisme parfait ou imparfait).

❖ Démarche empirique : Etude des faits (renvoi un peu a l’induction).

❖ Démarche théorique : Dans l’abstrait / pas confronté au réel.

Il faut donc trouver un équilibre entre ces différentes démarches.

Organisation de système économique différents :
- K-iste : □ Repose sur la propriété privée des moyens de production.
□ Unediscussion dans l’origine des facteurs de production entre les apporteurs de K.
et les apporteurs de T.
□ Une certaine prééminence des apporteurs de K. sur les apporteurs de T.
□ Régulation par le marché : organisation éco. qui est contractuel.

-Socialiste : □ La propriété collective des moyens de production.
□ Régulation par une planification dirigiste/ autoritaire / tout est programmé.

Régulation du capitalisme :
-Libéralisme : → Libre jeu des mécaniques du marché conduit à des résultats satisfaisants. Le
marché est en mesure de s’auto réguler.
→ Pas de nécessité d’une intervention de l’état.
-Interventionnisme : → Libre jeu des mécanismes du marché ne conduit pas à de bons
résultats (chômage, inflation …).→ Nécessité d’une intervention permanente de l’Etat dans l’économie.

Orientation des analyses :
L’économie c’est un ensemble d’agents / d’unités institutionnelles qui entretiennent un certain nombre de relation entre eux ou qui réalise un ensemble d’opération.
Comment les appréhender ?

→ La microéconomie étudie les phénomènes économiques au regard du comportement de l’agent individuel.Cette démarche se fonde sur la philosophie de l’individualisme méthodologique, philosophie suivant laquelle l’individu constitue une catégorie ontologique/prioritaire.
Ici l’individu est considéré comme rationnel, il poursuit son intérêt propre et il cherche en toute circonstance a optimiser sa situation/à atteindre les meilleurs résultats.
Le corpus central de la théorie microéconomiquecomprend 3 grandes composantes :
• Théorie du consommateur : étudie les conditions dans lesquelles un consommateur rationnel représentatif de l’ensemble des consommateurs, maximise sa satisfaction/ son utilité/son bien-être compte tenu des ressources dont-il dispose.
• Théorie du producteur : étudie les conditions dans lesquelles un producteur rationnel représentatif de l’ensemble des...
tracking img