Taff

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7855 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Homère, L'Odyssée

Problématiques soulevées et pistes d’analyse
Plusieurs figures mythologiques sont présentent dans l’oeuvre d’Homère, et elles servent même souvent à contraster le personnage d’Ulysse. Par exemple, Éole (le vent) représente l’agitation et le mouvement, en opposition à la stabilité et au calme d’Ulysse. Quant à Circé (qui signifie cercle), elle drogue Ulysse. Elle représenteainsi le rapport entre la vie et la mort qui recommence sans cesse.
Le rapport qu’Ulysse entretient avec les divinités est aussi important. Les dieux décident du sort. Alors pourquoi, si Ulysse est à demi dieu, ces derniers lui font subir tant d’épreuves? Parce que les dieux refusent qu’il soit plus fort qu’eux.
Il y a un jeu de mot interressant à faire avec la " métis " d’Ulysse. En grec, "métis " signifie " ruse ", mais veut également dire " personne ". Ce jeu de mot intervient dans l’épisode du Cyclope (chant IX), où Ulysse affirme n’être personne. Cela démontre qu’Ulysse est toujours à la fois présent et absent. En fait, on raplace Ulysse par sa qualité principale, la ruse.

Homère
Portrait d'Homère du « type d'Épiménide », d'après une copie romaine d'un original grec du Vesiècle av. J.-C. conservé à la Glyptothèque de Munich (Inv. 273)

Nom de naissance
Ὅμηρος
Activité(s)
Aède
Naissance
VIIIe siècle av. J.-C. (?)

Langue d'écriture
Grec Ancien
Genre(s)
Épopée
Homère (en grec ancien Ὅμηρος / Hómêros) est réputé pour avoir été un aède (poète) de la fin du VIIIe siècle av. J.-C. C'est le premier poète grec dont les œuvres nous sont parvenues. Il était surnommésimplement « le Poète » (ὁ Ποιητής / ho Poiêtếs) par les Anciens. Victor Hugo écrivit à son propos dans William Shakespeare : « Le monde naît, Homère chante. C'est l'oiseau de cette aurore ».
On ne peut aujourd'hui établir avec certitude si Homère fut un individu bien défini ou si ce nom représentait quelque entité collective

.La tradition veut qu'Homère ait été aveugle. Deux éléments dans lestextes homériques appuient cette thèse. Tout d'abord, l'aède Démodocos, qui apparaît dans l'Odyssée pour chanter des épisodes de la guerre de Troie, est aveugle. Ensuite l'auteur de l'Hymne homérique à Apollon Délien (à l'époque attribué à Homère) déclare à son propre sujet : « c'est un aveugle, qui réside à Chios la rocailleuse[1] ».
Martin P. Nilsson remarque cependant, dans Homer and Mycenæ(1933), que dans certaines régions slaves, les bardes sont rituellement qualifiés d'« aveugles ». La perte de la vue est supposée stimuler la mémoire. De plus, symboliquement, l'aveugle est, dans les civilisations antiques, celui qui voit l'invisible transcendant et ne peut voir le visible immanent. C'est une incarnation de l'idée d'inspiration divine. Tirésias ou Œdipe en sont représentatifs : lepremier reçoit la cécité en malédiction et le don divinatoire en compensation. Le second perd la vue quand il se met à voir la vérité et accède à une forme de sainteté. Il est probable que la cécité d'Homère soit de ce type.
Plusieurs villes ioniennes (Chios, Smyrne, Cymé ou encore Colophon) se disputent son origine. L’Hymne homérique à Apollon délien mentionne Chios et le poète lyrique Sémonided'Amorgos attribue à « l'homme de Chios » l'un des plus fameux vers de l'Iliade, « il en est de la race des humains comme des feuilles », devenu un proverbe à l'époque classique[2]. Lucien de Samosate ((120 - v. 180) fait d'Homère un Babylonien envoyé en otage (en grec ὅμηρος / homêros) chez les Grecs, d'où son nom[3]. Interrogé à cet effet, l'oracle de Delphes répond en 128 à l'empereur Hadrienqu'Homère est natif d'Ithaque et qu'il est fils de Télémaque et PolycasteHYPERLINK \l "cite_note-3"[4]. Le philosophe et érudit Proclos (412–485) conclut la polémique dans sa Vie d'Homère, en disant que celui-ci fut avant tout un « citoyen du monde ».
En fait, nous ne savons presque rien sur la vie d'Homère. Huit biographies anciennes nous sont parvenues, faussement attribuées à Plutarque et...
tracking img