Taj mahal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (851 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Tandis qu’en France le règne de Louis XIII s’achève et que la religion catholique se relève des conflits qui l’ont opposée au protestantisme, c’est en Inde que l’un des plus beauxjoyaux de l’art musulman est édifié : le Taj Mahal.

Tout d’abord, le Taj Mahal, qui signifie « Palais de la Couronne », est un mausolée de marbre blanc situé en Inde, dans l’ Etat de l’Uttar Prudesh,à Agrâ, au bord de la rivière Yamunâ.

Joyau le plus parfait et le plus harmonieux de l’Inde, il est le chef-d’œuvre de l’architecture funéraire islamique.

L’Empereur moghol Shâh Jahân l’auraitconstruit en l’honneur de sa femme, Mumtaz Mahal, décédée alors que celle-ci donnait naissance à son enfant.

Histoire

Né le 5 janvier 1592, le prince Khurram, deuxième fils de Jahângir, et deson épouse hindoue Bilqis Makani Begum, monta sur le trône de l’empire moghol* le 24 janvier 1628 et prit le nom de Shâh Jahân (qui signifie « roi du monde » en persan).

Il mena de nombreusescampagnes militaires afin d’étendre l’Empire, mais il ne parvint qu’à s’emparer de quelques royaumes rajputs**.

Le 10 mai 1612, à l’âge de vingt ans, il se maria avec Arjumand Banu Begam, qui elle enavait dix-neuf, et lui donne le titre de Mumtaz Mahal (qui signifie « bijou du palais » en persan).

Celle-ci, fut sa troisième épouse, et devint rapidement sa favorite ; en effet elle était réputéepour sa beauté.

Elle eut quatorze enfants avec Arjumand Banu Begam, et mourut alors qu’elle suivait son mari en campagne dans le nord de l’Inde, à Burhampur, pendant l’accouchement de son enfant, le17 juin 1631.

L’Empereur, prostré dans sa douleur, décida de faire ériger ce splendide monument en son honneur.

On ignore toujours le nom de l’architecte qui l’achève en 1648, mais plusieursnoms apparaissent : d’abord ceux de deux frères, Ustad Ahmad et Ustad Hamid, d’un disciple du grand Sinan, de Geronimo Veroneo, et enfin d’Augustin de Bordeaux.

Il est vraisemblable que chacun...
tracking img