Talleyrand

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1300 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Charles-Maurice de
TALLEYRAND
et le Congrès de Vienne.

Table des matières.

I. Biographie.
II. Le Congrès de Vienne.

I. Biographie

Charles-Maurice de Talleyrand est né le 2 février 1754 à Paris, issu d’une famille de la très haute noblesse dont les origines remontent au Xième siècle. Ses parents sont membre de la branche cadette de la famille et sont donc sans grande fortune, bienqu’ils occupent des charges importantes à la cour pendant le règne de Louis XV.

Victime d’une maladie génétique, le syndrome de Marfan, il naît avec un pied-bot, ce qui détermina le reste de sa carrière. En effet, cette infirmité lui vaut de ne pas pouvoir accéder aux fonctions militaires et d'être destitué de son droit d’aînesse par ses parents, qui le destinent alors à une carrièreecclésiastique. Ainsi, il perd le titre, la majeure partie des biens et la possibilité de transmettre à ses enfants le patrimoine de la famille.

Il est mis chez une nourrice jusqu’à l’âge de quatre ans puis envoyé à Chalais en Charente chez son arrière grand-mère, la princesse de Chalais. Ensuite, en 1769, il est envoyé chez son oncle, Alexandre Angélique de Talleyrand-Périgord, archevêque de Reims, eten 1770, il entre enfin au grand séminaire de Saint-Sulpice où il demeure cinq ans.

Là commence alors sa carrière ecclésiastique. En 1774, Talleyrand reçoit les Ordres Mineurs. L’année suivante, il assiste au sacre de Louis XVI.

Il obtient ensuite sa licence de théologique à la Sorbonne, plus grâce à son nom qu’à son travail, ce qui l’amène à être ordonné prêtre à 25 ans. Il est ensuitenommé Angent Général du Clergé auprès de l’administration royale, où il est chargé de défendre les biens et les privilèges de l’Eglise face aux besoins d’argent de Louis XVI, endetté suite à l’expédition aux Amériques. Grâce à cette fonction, il s'initie à la finance et à la diplomatie, prend connaissance de l'étendue de la richesse du clergé et noue de nombreuses relations parmi les hommes d'influencede l'époque.

En 1788, à la veille de la Révolution, l'abbé de Périgord, suite à la supplique auprès de Louis XVI de son père mourant, est nommé évêque d'Autun par le Roi. Il n’y restera qu’un peu plus de trois semaines, juste le temps d'être élu député du Clergé aux Etats-Généraux.

Il quitte ensuite son diocèse pour ne plus y revenir, et il est nommé membre, dès le 14 juillet 1989, duComité de Constitution de l’Assemblée Nationale, où il joue un rôle important. Talleyrand sera l'un des signataires de la Constitution Française décrétée par l'Assemblée Nationale et acceptée par le Roi le 14 septembre 1791. Il sera aussi l’un des acteurs principaux de la confiscation des biens de l’Eglise par la révolution, les mêmes pour qui il s’était battu à peine quelques années auparavant.Prenant conscience que le régime de la Terreur, instauré par Robespierre, risque de se retourner contre lui, il part alors en Angleterre, puis aux Etats-Unis. Il revient après cela en France, où il arrive à prétendre qu’il n’avait pas émigré, et échappe ainsi à une condamnation.

S’en suit alors la longue carrière politique de Talleyrand, successivement nommé Ministre des Relations Extérieures duDirectoire en 1797, d’où il démissionne ensuite, puis Ministre des affaires étrangères sous le Consulat par Bonaparte, poste qu’il conserve jusqu’en 1808.

Talleyrand tient alors une place importante auprès de Bonaparte car, l’ayant aidé à préparer son coup d’état, il incarne aussi bien les valeurs de l’Ancien Régime que les principes de la Révolution, ce dont le futur empereur a besoin pourassurer le pont entre le début de son nouveau régime et celui historique de la France. Il assiste à son sacre en 1804, puis le suit dans ses campagnes victorieuses.

Mais, bien que servant Napoléon quelque fois avec flatterie, il reste fidèle à ses convictions, étant partisan de la paix et de l’équilibre entre les nations européennes, et il est le seul qui ose lui faire connaître ses opinions...
tracking img