Tamango

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1748 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation de Tamango , Prosper Mérimée

LE DOMAINE
Tamango a une dimension sociale ; Prosper Mérimée critique les Noirs et aussi bien les Blancs et une dimension politique ; il dénonce un manque de rigidité dans l’application des lois car des commerces clandestins d’esclaves ont encore lieu.
AUTEUR
Prosper Mérimée est née à Paris en 1803 et est mort en 1870 à Cannes. Il a étéprincipalement un écrivain mais également un historien et un archéologue français.
La fiction historique, présente dans l’écriture de Prosper Mérimée, lui a été inspirée par Walter Scott (écrivain écossais du mouvement romantique, père du roman historique). Prosper Mérimée a été également influencé par Alexandre Pouchkine (écrivain russe du mouvement romantique) que l’on retrouve dans la cruauté et lesdrames psychologiques des personnages.
Faisant partis des écrivains du courant romantique, Mérimée aimait, était fasciné par le mystique, l’inhabituel, L’IMAGINAIRE. Par ailleurs, comme nous le verrons dans Tamango, ses histoires sont souvent pleines de mystères. Mérimée appréciait également écrire des histoires qui se passaient à l’étranger.
NATURE DU DOCUMENT
Tamango est définit dans le livrecomme une nouvelle. C’est-à-dire un long récit fictif, écrit en paragraphes, publié aussi bien dans les journaux qu’en recueil. C’est un genre proche du roman. En faisant des recherches, j’ai trouvé que l’on pouvait le qualifier par : roman historique. Les romans historiques étaient une caractéristique du courant romantisme. Ce genre mélange Histoire et Fiction. Il y est dur de faire la fusionentre fictif et réel.
Le passage de Tamango est un texte aurgumentatif. Dans ce passage de Tamango Mérimée met en avant les Noirs
ÉPOQUE
Tamango a été écrit en 1829. Pendant le courant romantique.

Tamango a été écrit en France et relate des faits dont le récit débute à Nante par la suite au Sénégal et se finit à Kingston.
DESTINATAIRE
Tamango, étant un récif, un roman, s’adresse autantbien aux grands qu’aux petits car sans creuser profondément, on peut le comprendre. Il s’adresse donc au grand public. Tamango a été premièrement publié en tant que revue ainsi, tout le monde pouvait se procurer le texte.
FIABILITÉ
Il est vrai que Prosper Mérimée avait des connaissances historiennes mais il était plutôt un lettreux. Dans Tamango, étant un lettreux plutôt qu’un historien, Mériméa peut-être mis plus en avant le côté stylistique du texte que le côté vrai du contenu. Le contenu du passage ne peut-être d’ailleurs exact car Mérimée ne se trouvait pas sur les lieux. Ce passage comme tout le roman a du être sorti de sa tête en se basant de ses connaissances et son avis sur le sujet. Les événements décrits et le message qu’il transmet ne sont donc pas très fiables. Pour sefaire une meilleure idée du message, il faudrait lire déjà tout le roman.
On y voit que malgré le fait que Mérimée passe pour un anti-esclavagiste, on a du mal à démêler sa position personnelle car dans la première partie il critique les Noirs et dans la seconde partie il critique les Blancs. La domination change également le long du roman. Au début, le Blancs contrôle la situation puis c’est lesNoires et à la fin, tout le monde a tout perdu.
RÉSUMÉ
Tamango raconte l’histoire d’un chef africain du même nom qui se livre à l’esclavage. Après une transaction arrosée avec le capitaine Ledoux, Tamango lui cède Ayché, sa femme. Le lendemain, il se rend compte de son erreur et rejoint le bateau. Le capitaine Ledoux refuse de lui rendre sa femme et le réduit lui aussi en esclavage. Au bord dubateau, Tamango découvre les conditions de vie inhumaine auxquelles ont du subir tous ses hommes vendus. Il décide par la suite d’organiser une révolte. Celle-ci se traduit par un massacre : l’ensemble de l’équipage blanc est tué. Cependant Tamango doit faire face à son manque de connaissance en ce qui concerne le maniement de la technologie des Blancs : le navire.
SUJET
Révolte d’esclaves au...
tracking img