Tarass chevtchenko

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1407 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jeunesse [modifier]

Chevtchenko est né dans une famille de paysans serfs à Moryntsi, un village près de Tcherkassy, en Ukraine, qui à l'époque faisait partie de l'Empire russe. Il perd très vite sa mère (1823), puis son père (1825), devenant orphelin à l'âge de douze ans, ce qui rajoute de la douleur à sa vie qui en est déjà remplie. Enfant il montra de véritables talents pour la peinture. Iltravaille et étudie chez un diacre. C'est à cette époque qu'il découvre certaines œuvres de la littérature ukrainienne. Mais il aime aussi dessiner, alors il fait ses premiers essais chez un peintre. À 14 ans, Chevtchenko devient un serviteur chez un seigneur nommé Pavel Engelhardt. Il part avec lui pour Vilnius, ce dernier y demeura de l'automne 1828 jusqu'au début de l'année 1831. Un soir, leseigneur surprend Chevtchenko dessiner à la lueur d'une bougie devant l'un des tableaux de la maison. Il l'accuse d'avoir pu brûler le précieux tableau et le fait battre aux écuries. Mais la femme d'Engelhardt, une âme charitable, fait remarquer que s'il l'envoie en apprentissage d'art il l'aura pour peintre personnel. Le jour suivant, Chevtchenko suit les cours du peintre Yan Roustem à l'Universitéde Vilnius.

Plus tard, Engelhardt part pour Saint-Petersbourg et Tarass Chevtchenko poursuit son apprentissage durant 4 ans en compagnie d'un peintre nommé Shiriaev. Tarass Chevtchenko passa son temps libre en esquissant les statues des jardins impériaux d'été de la capitale. C'est à ce moment qu'il fait la connaissance de l'artiste ukrainien Ivan Soshenko. Ce dernier le présentera à d'autrescompatriotes comme Yevhen Hrebinka et Vasyl Hryhorovych, ainsi qu'au peintre russe Venetsianov. Grâce à eux, il put rencontrer un célèbre peintre et professeur nommé Karl Briullov. Ce dernier mis en jeu, dans une loterie, son portrait du poète russe Vasilii Zhukovsky, ceci lui permis d'acheter et de rendre pour 2 500 roubles la liberté à Tarass Chevtchenko le 5 mai 1838. Vasilii Zhukovsky lui-mêmeavait usé de son influence pour obtenir sa liberté, il en fut remercié en 1838 à travers un poème de Tarass Chevtchenko nommé Kateryna.
Artiste et chantre national [modifier]

Peu après, Tarass Chevtchenko s'inscrit à l'Académie impériale des Beaux Arts de Saint-Petersbourg et y fait ses études sous la direction de Briullov. En 1840 sa première collection de poésie, Kobzar (Le Barde), composéede huit poèmes romantiques, fut publiée à Saint-Petersbourg. Pour illustrer son poème Kateryna, Chevtchenko peint en été 1842 un tableau homonyme, qui reste de nos jours une des images emblématiques de la peinture ukrainienne.
Kateryna (huile sur toile, 1842)

Puis ce fut la publication de son poème épique Haidamaky (1841) et de la ballade Hamaliia (1844). Tout en vivant à Saint-Petersbourg,Tarass Chevtchenko fit trois voyages en Ukraine, le premier en 1843, le second en 1845 et le troisième en 1846. Ces voyages le marquèrent profondément. Il rendit visite à ses parents et son entourage. Il rencontra, à l'aide de la famille princière Repnin de grands auteurs et intellectuels ukrainiens comme Panteleimon Kulish et Mykhailo Maksymovych.

Scandalisé par l'oppression tsariste et ladestruction de son Ukraine natale, Tarass Chevtchenko décida de saisir, dans un album de gravures, certaines des ruines historiques de sa patrie et des monuments culturels qu'il appela Zhyvopysna Ukraina (l'Ukraine pittoresque).

Après avoir terminé ses études à l'Académie des beaux arts en 1845, Tarass Chevtchenko devint un membre de la Commission d'archéologie de Kiev et voyagea partout en Ukrainepour esquisser des monuments historiques, architecturaux et recueillir les traditions folkloriques. À ce même moment, il écrivit certains de ses poèmes d'histoire les plus satiriques et politiquement subversifs, comme le Fils (un rêve), Sova (le hibou), Ieretyk (l'hérétique) Slipyi (l'homme aveugle), Velykyi lokh (la grande voûte), et Kavkaz (le Caucase). Il les réunit avec d'autres poèmes dans...
tracking img