Tartuffe acte 3 scene 3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (344 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Il analyse la tirade de Tartuffe qui apparaît comme un séducteur flatteur et hypocrite, démasqué par son argumentation.

Texte analysé:

Ah ! pour être dévot, je n'en suis pas moins homme ;
Etlorsqu'on vient à voir vos célestes appas,
Un coeur se laisse prendre, et ne raisonne pas.
Je sais qu'un tel discours de moi paraît étrange ;
Mais, Madame, après tout, je ne suis pas un ange ;
Etsi vous condamnez l'aveu que je vous fais,
Vous devez vous en prendre à vos charmants attraits.
Dès que j'en vis briller la splendeur plus qu'humaine,
De mon intérieur4 vous fûtes souveraine ;De vos regards divins l'ineffable douceur
Força la résistance où s'obstinait mon coeur;
Elle surmonta tout, jeûnes, prières, larmes,
Et tourna tous mes voeux du côté de vos charmes.
Mes yeux etmes soupirs vous l'ont dit mille fois,
Et pour mieux m'expliquer j'emploie ici la voix.
Que si5 vous contemplez d'une âme un peu bénigne6
Les tribulations de votre esclave indigne,
(...)
Le masquede Tartuffe se révèle déjà lorsqu'il dresse le portrait d'Elmire. Son langage réalise un amalgame entre le champ lexical du corps, qui révèle son matérialisme, et le champ lexical de la religion,avec les mots de la dévotion. « vos célestes appâts » qualifie les charmes du corps féminin, repris par « attraits » ; sa « splendeur plus qu’humaine » donne une image du rayonnement telle une icônereligieuse. Il évoque ses ”regards divins“, puis l'interpelle avec la formule « ô suave merveille » qui unit la sensualité de l'adjectif et le nom, qui renvoie au surhumain. Ainsi Elmire esttransformée en un être céleste. Certes ce langage est hérité de la Préciosité, mais, chez Tartuffe, ce langage dévot est devenu un langage naturel et la dévotion lui fournit une excuse commode : en aimantElmire, il aime la beauté créée par Dieu. Mais le terme “dévotion” (v. 986, avec diérèse) touche au blasphème en confondant l'amour pour une femme avec l'amour que le chrétien doit avoir pour son...
tracking img