Tatouage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1180 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mars 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
B) Un outil de marginalisation
1)Une façon d'affirmer une identité de groupe, tout en la mêlant à l'histoire personnelle

Le tatouage peut être considéré comme une façon de
revendiquer son identité tout en se liant à un groupe d'individus.
Les criminels l'utilisent très souvent pour marquer leur appartenance
à un groupe du crime organisé, il témoigne du rang de la personne
dans cemilieu, de sa réussite, mais aussi ses échecs et même de son
casier judiciaire. Les Yakuza[*], membres de la mafia Japonaise sont
reconnaissables aux imposants tatouages, pourvus de multiples détails
qu'ils sont tenus de porter avant de pouvoir être accepté comme un
membre à part entière de leur organisation. Les Maras[**], eux, arborent
d’importants tatouages qui ont une grande importance,ils leurs
permettent de se reconnaître, en effet chaque Mara possède sa
propre gamme de tatouages, qui sont des signes d’affiliations à un
gang. Ainsi, le tatouage permet de montrer l’adhésion de groupe,
en le mêlant à l'histoire personnelle du porteur.

Criminel Russe par Serguei Vassiliev

Au XXème siècle, le tatouage est une pratique courante dans le le milieu carcéral. Les détenusarrivaient souvent tatoués et continuaient à en accumuler durant leur séjour, malgré l'interdiction formelle du règlement. La plupart des motifs avaient un rapport avec leurs peines de prison, ou l'univers de ces établissements. Cela leur permettait d'échapper à l’ennui et à leurs mornes quotidiens, mais surtout de se démarquer du reste des détenus. Tous souffrent de la même privation de liberté,et ils cherchent, à travers le tatouage à retrouver quelque chose de personnel . Cependant, le tatouage n'est pas toujours volontaire, certains sont forcés à en porter à leur entrée en prison, ce ce qui permet de leur montrer qu'ils sont tous dans la même situation.
Prisonnier, début du XXème siècle, France

A partir du XVIIIème siècle, les marins font partid de ceux qui en premiers, enEurope, choisissent de porter des tatouages sur l'ensemble du corps. Ceci devient une marque d'appartenance à la profession : dans l'imagerie populaire le marin est tatoué. Les tatoueurs, conscients de la clientèle éventuelle s'installent dans les ports ce qui facilitent leur accès au marins, la plupart se font donc tatouer à chaque escales, leur peau devient un livre ouvert dans lequel on peut lireses voyages. Ils possèdent un grand nombre de superstition, les tatouages reprennent donc celle-ci ainsi que des motifs leur permettant de leur rappeler les êtres qui leurs sont chers pendant leurs longs éloignements. Ainsi, on retrouve souvent des croix dans le dos (sensées les protéger des requins) ou des femmes.

George Whale tatoué par Doc Forbes[*] a Vacouver, XXème siècle

En dernierlieu, les soldats romains s'adonnent aussi à cette pratique introduit par les grecques. A partir du IVème siecle, la marque officielle de la Légion[**] devient un tatouage dont on ignore l'aspect, peut-être un aigle. Cependant, avant de porter, les recrues devaient faire leurs preuves au combat. Beaucoup de soldats ajoutaient des motifs effrayants à leurs tatouages, surtout ceux ayant combattus lesPictes***, qui portaient des tatouages terrifiants pour leurs adversaires.
Représentation d'un guerrier Picte[***]

A travers tout ces exemples, on constate que le tatouage a de tout temps permis d'affirmer l'identité de l’individu, mais que ces derniers choisissent aussi de revendiquer leurs appartenances à un groupe, et de créer ainsi une unité de groupe tout en préservant son identité. Onpeut donc dire que la tatouage est un marqueur social, qui distingue les communautés, comme nous allons le voir un peu plus loin.

2)Une façon de distinguer et de contrôler les communautés.

Dans l'antiquité, le tatouage est considéré comme une pratique barbare. Ce sont d'abord les Grecques qui marquent les esclaves ou les criminels d'un hibou ou d'un vaisseau de guerre sur le front, afin...
tracking img