Taupin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Fin 2011, 35 271 opérateurs étaient engagés dans la filière bio, soit 14% de plus que l'année précédente. Il s'agit de producteurs, de préparateurs qui travaillent à partir dematières premières issues de l'agriculture bio, de distributeurs de produits bio ou encore d'importateurs vers l'Union européenne de produits bio issus de pays tiers.

La croissance de laconsommation bio est aussi permise par une progression de 12,3% de la conversion des exploitations en agriculture bio en 2011. Par ailleurs, au cours du premier semestre 2012, lemillion d'hectares de terres en mode de production biologique a été dépassé, révèle l'Agence Bio.

A l'échelle régionale, le Rhône-Alpes s'affiche comme le meilleur élève, en regroupantle plus grand nombre d'exploitations bio (2.554), devant les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. En termes de surfaces bio, c'est le Midi-Pyrénées qui enregistre le parc biole plus conséquent, 118 754 hectares.

Ces différents facteurs soutiennent la dynamique de croissance de la consommation bio en France. Les Français ont ainsi ingurgité pour 3,75milliards d'euros de produits bio chez eux en 2011. Les consommateurs se fournissent en grande partie auprès des grandes surfaces et des magasins spécialisés bio (84% des ventes). LesFrançais plébiscitent le rayon crémerie bio de la grande distribution, et préfèrent les produits d'épicerie sucrée et salée des spécialistes.

"La croissance de 11% des achats deproduits bio par les ménages entre 2010 et 2011 est liée à une augmentation des volumes commercialisés, les prix sont restés stables en moyenne" résume l'Agence Bio.

Quant à elle, larestauration collective a servi pour 158 millions d'euros d'aliments bio.

Aujourd'hui, le marché de l'alimentation bio représente 2,4% du marché alimentaire total, contre 1,3% en 2007.
tracking img