Taux de change à court terme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3657 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TAUX DE CHANGE A COURT TERME

Introduction
L’approche à moyen et long terme du taux de change est centrée sur le fonctionnement et les
caractéristiques du marché des biens et services. L’approche à court terme privilégie au contraire les
marchés des actifs (financiers, immobiliers) car le taux de change peut être considéré comme le prix
relatif d’un actif domestique par rapport aux actifsétrangers.
Par conséquent, l’approche moderne du taux de change à court terme est centrée sur les demandes et
les offres d’actifs ; parce qu’on considère que les importations et les exportations jouent un rôle
beaucoup moins important à court terme.
Une des caractéristiques des marchés d’actifs est que les anticipations y jouent un rôle très
important et que, du même coup, parce que cesanticipations sont volatiles, les prix dur les marchés
des actifs sont eux-mêmes très variables ; or, c’est une des caractéristiques du taux de change à court
terme.
Tout au long de ce chapitre, nous ferons des comparaisons entre théories et faits.
I – Présentation des marchés d’actifs
On peut ranger les actifs en différentes catégories :
– actifs monétaires
– obligations
– actions
– actifsimmobiliers
Nous allons centrer notre analyse sur les actifs monétaires (dépôts) et les marchés obligataires.
Il y a un marché obligataire international sur lequel on échange différents types d’obligations :
 Obligations étrangères (instrument traditionnel du marché financier international).
Il s’agit d’obligations étrangères vendues dans un pays étranger et libellées dans la
monnaie de ce pays. Euro-obligations (instrument le plus récent du marché financier international).
Il s’agit d’obligations libellées dans une monnaie différente de celle du pays où elles sont
vendues.
 Eurodevises.
Il s’agit de dépôts en devises étrangères déposées dans des banques nationales. Le plus
grande partie sont des eurodollars, c’est-à-dire des dépôts en dollars dans des banques hors
desEtats-Unis.
!! Attention !! Il ne faut pas confondre ces eurodevises, euro-obligations ou eurodollars avec des dépôts en
euros.
Le marché des dépôts est lui-aussi composé de plusieurs types de dépôts :
– Dépôts libellés en monnaie nationale
Chapitre 3 – Taux de change à court terme
33
– Dépôts libellés en monnaie étrangère
Ce sont des dépôts à terme rémunérés par un taux d’intérêt déterminé audépart.
Le marché des actifs financiers est aujourd’hui un marché international, et a deux caractéristiques :
– Il y a mobilité des capitaux (suppression des mesures de contrôle des changes).
– Il y a substituabilité, c’est-à-dire que les principales caractéristiques des actifs financiers
sont les mêmes en termes de liquidité des titres et du risque présenté par les émetteurs.
En réalité, lasubstituabilité n’est pas parfaite ; et, par exemple, la liquidité des titres états-uniens est
plus élevée que celle des titres européens. Malgré tout, on supposera que ces deux caractéristiques sont
parfaites (hypothèses simplificatrices).
Alors, la LPU est vérifiée sur le marché des capitaux. Le rendement doit être le même pour des actifs
libellés en monnaie domestique (euro) et en devises(dollar). Ça doit l’être partout car la mobilité et la
substituabilité dont parfaites.
L’intégration actuelle du marché des capitaux a des précédents : de la fin du 19e siècle à la
Première Guerre Mondiale, le marché des capitaux était aussi intégré mondialement, voire plus,
qu’aujourd’hui.
II – Rendement des actifs libellés en monnaie "domestique" et
en monnaie étrangère
Nous allons prendredeux catégories d’investisseurs :
 des investisseurs de la Zone Euro
 des investisseurs des Etats-Unis
On considère qu’ils peuvent faire deux types de placement sur les actifs. Ces actifs sont des dépôts à
terme (1 an ici) rémunérés en euro au taux iEUR , et au taux iUSD pour ceux effectués en dollars.
Nous allons retenir deux perspectives.
A) Investisseurs des Etats-Unis
Il va calculer...