Taux d'interet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1408 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction : Politique de taux d'intérêt bas pratiquée par la Fed et la BCE pour lutter contre la crise
économique : politique monétaire expansionniste dont l'objectif est de relancer la croissance. Définition du taux
d'intérêt (nominal et réel).
Pb : la baisse des taux permet-elle de relancer la croissance économique ? Des taux d'intérêt bas sont-ils une
condition suffisante pour assurerla croissance ?
Dans une première partie, nous verrons que des taux d'intérêt bas constituent un cadre favorable à la croissance
économique. Puis, nous verrons qu'un faible niveau des taux d'intérêt ne suffit pas à assurer la croissance
économique.
I – Des taux d'intérêt faibles peuvent stimuler la croissance économique en soutenant la
demande intérieure
Dans le cadre d'une politiquemonétaire expansionniste, des taux d'intérêt faibles permettent de relancer la consommation des
ménages (A), l'investissement des entreprises (B), ce qui est favorable à la croissance économique (C).
A. Des taux d'intérêt bas stimulent la consommation des ménages
 Constat : Une hausse des taux d'intérêt se traduit par une baisse de la consommation des ménages
(document 1). Donc, on peut penser qu'unebaisse des taux est favorable à la consommation des
ménages
 Explications : l'emprunt est plus accessible (le montant des intérêts à payer est moins élevé, plus
de ménages peuvent alors en supporter la charge, et les montants empruntés peuvent être plus
importants), les ménages s'endettent et augmentent leur niveau de dépense, par exemple pour
équiper leur maison ou acheter une automobile.Des taux d'intérêt faibles incitent également à
l'acquisition de biens immobiliers.
B. Des taux d'intérêt bas stimulent l'investissement des entreprises
 Constat : Une hausse des taux d'intérêt se traduit par une diminution de l'investissement (document
1). Par exemple, la faiblesse de l'investissement au début des années 1990 s'explique par des taux
d'intérêt réels élevés (document 2).
 Lefinancement des investissements est plus facile (document 3 : c'est particulièrement vrai pour
les PME qui n'ont pas d'autres possibilités de financement que l'emprunt bancaire), la profitabilité
augmente, ce qui fait augmenter l'investissement. Document 4 : sur la période 75-85 : la hausse des
taux d'intérêt réels à long terme a fait diminuer la profitabilité. Inversement, entre 93 et 98, labaisse des taux d'intérêt réels à long terme améliore la profitabilité de l'investissement.
C. Consommation et Investissement sont des moteurs de la croissance
 Des effets sur la demande globale : La hausse de la consommation et de l'investissement est
synonyme d'augmentation de la demande globale (demande de biens de consommation et de
production). Face à cette demande globale plus forte,les entreprises cherchent à augmenter leur
niveau de production. Elles vont donc investir et embaucher pour répondre à la demande, ce qui est
source de croissance.
 De plus, les investissements des entreprises sont à l'origine d'un effet multiplicateur (Keynes) :
chaque dépense d'investissement se traduit par une augmentation des revenus dans l'économie,
donc une hausse de la consommation,qui à son tour constitue des revenus supplémentaires, etc.
Les revenus distribués dans l'économie vont augmenter, ce qui sera favorable à une nouvelle hausse
de la demande globale.
 Des effets sur l'offre globale : Les investissements des entreprises permettent enfin l'incorporation
du progrès technique dans le processus de production, et l'amélioration de la productivité. Les
entreprises sontalors plus compétitives, ce qui stimule leur développement sur le marché intérieur
et sur les marchés étrangers. De plus, les investissements génèrent des innovations, qui
renouvellent l'offre et améliorent la compétitivité hors-prix des produits.
 Constat : effet récessif d'une hausse des taux d'intérêt (document 1)
II – Mais des taux d'intérêt faibles ne suffisent pas à assurer la...
tracking img