Taylorisme et controle de gestion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3886 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Université Paris Dauphine |
Du Taylorisme et de l’importance du contrôle |
L’experience de Midvale |
|

Dans cet exposé nous nous efforcerons d’analyser, l’un des tournants de la vie de Taylor : Le Conflit de Midvale, événement qui l’amènera à bâtir son système d’organisation scientifique du travail. Pour se faire nous nous servirons de l’analyse qu’en fait H. Braverman dans son livreTravail et capitalisme monopoliste. |

Du Taylorisme et de l’importance du contrôle

I] La situation pré-Taylorienne
A] Etat des lieux
B] Critique

II] L’expérience de Taylor
A] Le contexte
B] Le conflit de Midvale
C] La résolution

III] L’élaboration de l’OST
A] La division du travail
B] L’étude scientifique de la production

A propos de l’auteur 
Harry Braverman est né le 9décembre 1920 à New-York. Son père, un cordonnier fit le nécessaire pour fournir une éducation à son fils qui parvint à intégrer l’université de Brooklyn mais fut contraint d’abandonner au bout d’un an et de se trouver un emploi. Il dut attendre les années 1960 pour reprendre ses études et obtint ainsi un diplôme d’art à la New-School. Cependant, la seule année qu’il passa à l’université de Brooklyn,fut un tournant idéologique pour lui dans la mesure où le communisme latent qui régnait sur le campus le poussa vers le socialisme. C’est ainsi qu’il rejoint la ligue des jeunes socialistes.
Entre temps, il expérimenta plusieurs professions ouvrières, d’abord en tant qu’apprenti chaudronnier sur les quais de Brooklyn mais il maitrisait aussi les arts de l’aciérie. En 1944, il quitta New-York pourCheyenne où il travailla 2ans dans le secteur ferroviaire. Il déménagea ensuite dans l’Ohio pour cette fois ci rejoindre le milieu sidérurgique. En parallèle, il poursuivit son activité socialiste au sein du parti des travailleurs socialistes de l’école Trotskyste de laquelle il fut renvoyé après une lutte de pouvoir interne.
Il change totalement de voie durant les années 1950, il se lance dansl’édition et devient coéditeur du journal « American Socialiste ». Après 5 années de publications, il rejoint la Grove Press en tant qu’éditeur au cœur de laquelle il gravit les échelons avant d’être Vice-président puis manager général. Il démissionne en 1967 et devient directeur d’une revue mensuelle socialiste où il reste jusqu’à sa mort en 1976.
C’est en 1974 qu’il publie son travail majeur,Travail et capitalisme monopoliste, duquel est issu l’extrait. L’ouvrage est une étude du processus de production et plus précisément, une critique de la segmentation du marché du travail. Sa thèse rejoint celle de Marx selon laquelle le système capitaliste aliène le travail et le travailleur. C’est la perte progressive du contrôle des outils de production qui est à l’origine de leurdéshumanisation et le seul moyen de leur rendre leur humanité consiste à leur rendre le contrôle de leurs outils.
Bibliographie 
Septembre 1952 : Capitalisme et démocratie
Mars 1952 : L’Amérique désapprouve t-elle Marx ? La tendance des revenus : fait et fiction
Octobre 1955 : Automatisation : Promesse et menace
Mai 1958 : Marx dans le monde moderne

Si Taylor est considéré comme l’un des pionniers del’innovation managériale pour ses travaux à la fois théoriques mais surtout pratiques ne sont pas les premiers questionnements de l’étude du travail. Bien avant, de manière informelle surtout, les artisans repensaient déjà leurs méthodes de productions.
Toutefois, la spécificité du travail Taylorien est la rationalité sous-jacente de son étude, contrairement à eux, il ne se limitait pas à desobservations et des résolutions empiriques mais raisonnait de manière scientifique, par des calculs, des expériences et des théories. Surtout, il a déplacé l’auteur de l’étude. Ce n’est plus comme auparavant i.e l’exécutant qui évalue son travail, mais ceux qui dirigent le travail, les capitalistes.
L’enjeu est tout autre, il s’agit d’améliorer la productivité tout en baissant les coûts. Bien...
tracking img