Tchernobyl

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 46 (11488 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre V
Incidences sur la santé

Conclusions
(Les conclusions apparaîtront dans une nouvelle fenêtre)

Lorsque les rayonnements ionisants traversent l'organisme, ils agissent sur les tissus, transférant de l'énergie aux cellules et autres éléments constitutifs par ionisation de leurs atomes. Ce phénomène a été étudié très à fond dans le matériel génétique critique, l'ADN, qui contrôleles fonctions des cellules. Si les dommages causés à l'ADN sont légers et que la progression du dommage n'est pas rapide, c'est-à-dire que le débit de dose est faible, la cellule peut être en mesure de réparer la plupart de ces dommages. Si les dommages sont irréparables et suffisamment graves pour interférer avec la fonction cellulaire, la cellule risque de mourir, soit immédiatement, soit aprèsplusieurs divisions.

À de faibles doses, les mécanismes normaux qui régulent la régénération cellulaire permettent de remédier à la mort des cellules. Cependant, à des doses et débits de dose élevés, la réparation et la régénération peuvent ne pas être suffisantes, de sorte qu'un grand nombre de cellules risquent d'être détruites et la fonction de l'organe peut s'en trouver altérée. Cette mortrapide et irrémédiable des cellules à de fortes doses entraîne des effets nocifs précoces des rayonnements qui se manifestent dans les jours ou semaines suivant l'exposition et sont connus sous le terme « d'effets déterministes ». Ces effets déterministes peuvent constituer une menace pour la vie à court terme si la dose est suffisamment élevée et ils ont été à l'origine de la plupart des décèsprécoces lors de l'accident de Tchernobyl.

Les doses et débits de dose plus faibles ne produisent pas ces effets précoces aigus car les mécanismes de réparation cellulaire existants sont aptes à compenser les dommages. Cependant, cette réparation peut être incomplète ou défectueuse, auquel cas la cellule risque d'être altérée au point de devenir cancéreuse, peut-être plusieurs années plus tard, ousa transformation risque d'entraîner des défauts génétiquement transmissibles à long terme. Ces effets tardifs, l'induction du cancer et les défauts héréditaires sont connus sous le terme »d'effets stochastiques »; pour ces effets, c'est la fréquence, et non la gravité, qui dépend de la dose. En outre, ils ne sont pas propres aux rayonnements et ne peuvent donc être directement imputés à uneradio-exposition donnée.

Pour cette raison, il n'est pas possible de mesurer les effets de faibles doses sur l'homme, aussi les prévisions de risque relatives aux incidences futures sur la santé d'une exposition à une faible dose de rayonnements ionisants doivent-elles être établies par extrapolation à partir des effets mesurés de doses élevées. Il est admis qu'aucune dose de rayonnement ionisantn'est potentiellement inoffensive et que la fréquence des effets stochastiques à de faibles doses est proportionnelle à celle intervenant à des doses élevées. Cette hypothèse prudente a été adoptée pour faciliter la planification des dispositions en matière de radioprotection lorsqu'il est envisagé d'introduire des pratiques mettant en jeu des rayonnements ionisants. La CIPR a évalué à 5 % parsievert le risque de cancer mortel pour la population du fait de l'exposition de l'organisme entier (IC90).

Les incidences sanitaires de l'accident de Tchernobyl sont de deux ordres : les effets aigus (« effets déterministes ») et les effets tardifs (« effets stochastiques ») ; par ailleurs, des facteurs sociaux et psychologiques peuvent également influer sur la santé.
Effets sur la santéinduits par les rayonnements

Effets aigus

Les effets déterministes aigus se sont tous produits parmi le personnel de la centrale ou parmi les personnes qui ont été appelées à lutter contre l'incendie et à participer aux premières opérations d'assainissement.

Deux décès ont été immédiatement associés à l'accident : une personne tuée par l'explosion et une autre atteinte de thrombose...
tracking img