Techniques bancaires assurance vie...

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2305 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
QUESTION 1

a)

Nous constatons que les capitaux de M TRICHET ont été investis au sein de son portefeuille titres après constitution d’une épargne de précaution. (PEL et LDD)

Tout d’abord, le portefeuille titres de M TRICHET est dynamique. (66% du portefeuille composé d’actions)

M détient des « titres vifs » de trois entreprises du CAC 40, les 40 titres ayant la plus fortecapitalisation.

Le choix de grandes entreprises offre une certaine visibilité, cela facilite l’échange des titres (achat/vente).

M a aussi misé sur la diversification sectorielle (bancaire avec Natixis, alimentaire avec Danone, automobile avec Michelin).

Avec l’OPCVM Monde, M a misé sur la diversification géographique. De plus, l’OPCVM permet de déléguer la gestion à un gérant.

Avecl’investissement en actions, il faut préciser que M TRICHET risque d’enregistrer une moins-value (prix de cession inférieur au prix de revient moyen pondéré).

M TRICHET n’investit pas seulement en actions mais aussi en obligations.

M TRICHET a investi en obligations françaises. Si M TRICHET souhaite les garder jusqu’à l’échéance, il ne court que le risque de signature. Celui-ci est réduit car il s’agitd’obligations de l’Etat et d’EDF.

De plus, à la différence de l’action, l’obligation est une créance de l’émetteur. La rémunération pour ce prêt ne sera pas liée aux performances de l’entreprise émettrice.

Par contre, lorsque le taux des obligations émises sur le marché augmente, le cours des obligations à taux fixe déjà émises diminue. Si M TRICHET éprouve le besoin de vendre à ce moment, ilenregistrera une moins- value.

Etant donné que le profil du portefeuille de M est dynamique, la valeur liquidative est susceptible de connaître une variation élevée du fait des instruments
financiers qui composent son portefeuille. Le capital investi peut ne pas être intégralement restitué.

b)

La liquidité des actions dépend de l’offre et de la demande. Il faut rappeler que malgré denombreuses précautions, le placement en bourse est risqué, M TRICHET peut subir des pertes. Les performances passées ne présagent pas des performances futures.

De plus, M TRICHET doit suivre son placement en actions et doit s’informer régulièrement. Si une action chute, il faudra réagir sans attendre pour limiter les dégâts.

En outre, la fluctuation des cours de bourse est soumise à de nombreuxaléas. L’épargnant doit savoir que la valeur d’une entreprise n’est pas le seul critère d’appréciation et que l’environnement et la conjoncture nationale et internationale jouent un rôle important dans la cotation des actions.

En ce qui concerne l’OPCVM, le gérant doit assurer la liquidité.
c)
Les notions de fiscalité et de tarification sont en effet semblables.
Les détenteurs de valeursmobilières bénéficient de deux types de revenus : les plus-values et les dividendes. Chacun de ces revenus est soumis à imposition. Cette imposition est obligatoire.
D’autre part, le passage d'un ordre de Bourse génère des frais, appelés les frais de courtage avec, selon l'intermédiaire, un seuil minimum de perception.
Après chaque ordre d'achat ou de vente, des frais de courtage sont prélevés àl'investisseur par son intermédiaire financier. Grâce à Internet, les frais de courtage ont fortement baissé. Ces frais peuvent, en outre, être prélevés sous forme de forfait.
Pour passer un ordre de bourse, il faudra passer obligatoirement par un intermédiaire. Les frais de courtage servent à rémunérer les différents acteurs qui ont pris part à votre transaction, à savoir la société de bourse ou labanque, et indirectement Euronext. Le montant des frais de courtage est libre en France. Chaque banque ou société de bourse peut appliquer les frais de courtage qu'elle désire. Quelque
Les droits de garde sont prélevés généralement une fois par an par un intermédiaire financier. Ils sont déductibles du revenu imposable et sont souvent facturés en fonction du nombre de lignes et de la valeur...
tracking img