Techniques bancaires

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6269 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Sommaire

Chapitre I 
Système comptable

Section I  : système classique
Section II : système centralisateur

Chapitre II 
Les travaux d’inventaire de fin d’exercice

Section I ; les amortissements
Section II : les provisions
Section III : la régulation des comptes produits et charges
Section IV : l’état de rapprochement
Section V : comptabilisation des stocksChapitre III
ETABLISSEMENT DU CPC ET

DETERMINATION DU RESULTAT

Chapitre I
Le système comptable

"Pris au sens le plus restrictif, qui est du reste reconnu par l'usage, le système comptable se limite aux moyens d'exécution et de traitement de la comptabilité"
Les moyens matériels d'exécution et de traitement de la comptabilité sont multiples. Avant de procéder à l'étude des systèmes les plususités, il convient de présenter l'évolution historique des systèmes comptables.

Historique des systèmes comptables
La comptabilité, sous son premier aspect de comptes ouverts à des personnes, sur un registre appelé grand-livre, a pris corps vers l'an 1000 après introduction en Europe des chiffres arabes, du système décimal et du papier, permettant l'écriture à la "plume".
C'est en 1494, quele système classique voit le jour avec l'apparition de la comptabilité à partie double qui a été décrite par un moine franciscain d'Italie LUCA PACIOLI. Chaque opération donnait lieu à deux écritures d'égal montant, l'une portée sur le côté gauche du registre, dans la partie doit ou débit, l'autre sur le côté droit dans la partie avoir ou crédit.
Régulièrement, on établissait le relevé de tousles comptes débits et crédits devant être égaux, ces relevés étaient appelés "Balance". Peu à peu, ces balances prenaient la forme des états de synthèse d'aujourd'hui après rectification de tous les soldes.
Vers la fin du 18ème siècle, Edmond DEGRANGE, un français, imagina le journal grand-livre, réunissant toute la comptabilité sur un registre unique. De ce fait, on était obligé de réunir en unseul compte les clients d'une part, les fournisseurs d'autre part, le compte collectif était inventé.
Sous l'influence de l'augmentation des opérations à comptabiliser, on inventa vers la fin du 19ème siècle le système centralisateur avec journaux divisionnaires centralisés au journal général.
Ainsi, au début du 20ème siècle, trois systèmes étaient déjà couramment utilisés :
- Le systèmeItalien de PACIOLI appelé système classique.
- Le système de DEGRANGE appelé système Américain.
- Le système centralisateur appelé système de comptabilité Française.
- Le système informatique.
Pour mettre en évidence la place ces systèmes dans le domaine de comptabilité, on va traiter le système classique comme le fondement du système comptable et le système centralisateur comme un système courantpour l’organisation comptable.

Section I : système classique

Le livre de base du système classique est le journal.
Les documents comptables sont enregistrés de façon chronologique sur le journal.
[pic]
1-le journal

Chaque opération est enregistrée dans un article dite aussi écriture du journal.
Chaque article comporte :
- La date.
- Un ou plusieurs comptes débités.
- Un ouplusieurs comptes crédités.
- Le libellé de l'écriture.
[pic]

Remarque pratique : Les documents enregistrés au journal doivent être identifiés par l'inscription du
N° de folio d'enregistrement.
- Ils doivent être classés selon l'ordre d'enregistrement au journal.
- Le journal général est un livre coté et paraphé par une autorité administrative compétente.

2- Le grand livre
Le grand livreest le registre qui renferme tous les comptes de l'entreprise.
- Dans la pratique, il constitue l'organe essentiel de la comptabilité.
- Depuis la loi n° 96-112 du 30/12/1996, le grand livre est devenu un document comptable obligatoire.

2-1- Forme du grand livre
(1)Grand livre sur feuillets cousus : Le grand livre peut être un registre relié, comme le journal. Son maniement est alors...
tracking img