Techniques commerce internationales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1466 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

(Les métiers liés au commerce international)
L’import-export (vendre & acheter), on parle de chaines ou s’appliquent différents droits et réglementations …
Première catégorie :
* Les commerciaux et les gestionnaires, parmi eux le vendeur export qui va prospecter et prendre les commandes et assure le suivi clientèle, il peut y avoir un assistant export.
* A unniveau plus élevé, on a le chargé d’affaire export : son métier est de contrôler l’activité export, gérer le budget et analyser le marché.
* Responsable de produit export : c’est lui qui va mettre en place de nouvelles gammes de produits, qui va élaborer la stratégie & adapter le produit au goût de la population locale.
* Les acheteurs qui ont pour mission d’approvisionnerl’entreprise (entreprise industrielle = matière première, entreprise commerciale = marchandise)
* Les métiers liés au transport et à la logistique : l’objectif est de trouver les meilleures solutions de transport
* Les responsables logistiques, surtout dans les grosses entreprises exportatrices qui ont intégré la fonction logistique au sein de leur structure
* Les commissionnaires ettransitaires de transport agréés en douanes le plus souvent, ce sont des organisateurs (D.A.U)
* Les emballeurs : ils conçoivent et réalisent l’emballage pour les transports
* Les acconiers qui organisent les opérations de manutentions dans le port
* Les spécialistes financiers : ou il fait parti de l’entreprise (trésorerie interne) ou à l’extérieur à travers les banques qui vontpermettre de financer l’activité et de récupérer les créances.
* Les spécialistes de paiement sur les risques : ou des conseillers ou des assureurs.
* Les conseillers extérieurs : avocats, juristes, conseillers techniques spécialisés en droit international, en vente à l’étranger.

* L’entreprise qui exporte pour la première fois, elle n’a donc aucune compétence dans l’exportation (vente enEXWork = sortie usine => « Incoterms » = langage commun entre vendeur et acheteur créé par la chambre de commerce internationale, et va permettre de savoir où récupérer la marchandise)
* L’entreprise exporte déjà mais pas de manière significative : pas de service export (trop d’argent), cette fonction va être sous-traitée (appel à des commissionnaires).
* La vraie entrepriseexportatrice qui fait plus de 30% de CA à l’export, il est donc ici nécessaire de maîtriser la totalité de la chaine et intégrer un service export dans l’entreprise.

INCOTERMS

ICC: International Chamber of Commerce (1936)
Ils ont été créés pour répondre à l’expansion internationale, ils sont révisés tout les 10 ans (suppression, ajout). On 13 points de rupture de charge (« changement de main »), entrele domicile vendeur et acheteur. Il correspond au transfert entre vendeur et acheteur, c’est à cet Incoterm que l’acheteur prend le relais. Lieu de transfert entre les coûts et les risques, ils vont déterminer toutes les obligations documentaires en fonction du pays.
Chacun de son coté doit connaitre ses variantes, ses pièges, ceci est nécessaire pour la réussite des opérations de commerceinternational, ainsi qu’à la sécurité de l’entreprise exportatrice & importatrice. Les Incoterms interviennent au niveau du contrat de base entre vendeur et acheteur, chacun va savoir ce qu’il doit faire, ce contrat déclenchera toutes les opérations ultérieures : emballage, transport, assurance, dédouanement, livraison paiement.
Chacun des 13 incoterms apportent au commerce international :
*Une définition précise de l’obligation du vendeur de livraison
* Une définition précise du transfert de risques sur la marchandise, du vendeur à l’acheteur
* Une définition précise de la répartition des frais entre le vendeur et l’acheteur pendant le déplacement de la marchandise
* Une définition précise des documents dus (ou données informatisées équivalentes) par le vendeur à...
tracking img