Techniques de communication orale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2799 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Définition
Bien communiquer à l’oral, c’est faire passer des messages à l’aide d’un langage choisi, en utilisant une voix bien placée, en jouant de ses émotions, en utilisant intelligemment son corps pour que son public, respecté et pris en compte, accepte le message émis et y adhère.
Communiquer vient du latin « communicare » qui signifie « être en relation avec ».
• Larelation est-elle alors de la communication ?
• Dans « relier », n’entendons-nous pas « lier par deux fois » ?
• « Je me suis lié d’amitié » : suis-je libre d’être ami ou suis-je asservi ?
• « Ce n’est pas un ami, c’est une relation… » : N’avons-nous pas un certain nombre de coordonnées de «relations» dans nos répertoires ?
Relation : Il y a fréquemment dans la notion derelation à l’autre une notion d’intérêt et c’est souvent la raison des échanges en entreprises.
Dans une relation, l’information n’est pas forcément partagée, elle peut être imposée par l’émetteur et subie par le récepteur. Le passage de l’information compte alors plus que les individus présents.
Communication : Communiquer, c’est aller au-delà, c’est mettre en commun. C’est partager. La notiond’intérêt disparaît au profit de la notion du respect de l’autre. L’information est proposée par l’émetteur et reçue par le récepteur qui l’accepte (ou non). L’individu devient plus important que l’information.
Les caractéristiques de la communication orale :

L'oralité

La communication orale se définit essentiellement par le support (la voix, l'ouïe) et par une structure dynamique caractériséepar un ajustement incessant des partenaires.

La multi-canalité

Le message oral se transmet par trois canaux simultanément :
• le signe linguistique
• le matériau vocal
• le corps.

Les genres de l'oral

Pour classer les communications orales, on peut se servir de 2 catégories:

Oral spontané : conversation, improvisation ;

Oral normé : quise développe selon des usages codifiés (débat régulé, interview, entretien d'embauche, récitation, déclamation, exposé, causerie, discours, conférence, plaidoyer, entretien téléphonique...)

Améliorer ses performances.

Il n'y a pas un modèle unique de communication orale. On observe seulement, selon les spécialistes de l'équipe « Valibel / UCL », des stratégies individuelles plus oumoins bien ajustées.
Pour être plus efficace, il convient, toujours selon l'équipe « Valibel »,
• De renforcer sa compétence d'écoute active. (Quelqu'un qui a beaucoup écouté l'autre sera beaucoup écouté.) Ceci permet de repérer les indices verbaux, para-verbaux et corporels de son interlocuteur.
• De connaître son propre profil de communication.
• D'apprendre à ajuster sescomportements (contenu, indices linguistiques, image corporelle) en fonction de la situation de parole. "Ajuster, c'est donner un maximum de chances à l'échange." (Valibel)
• D'apprendre à gérer l'échange en optimisant la dynamique interpersonnelle.

À l'oral, la parole et l'écoute sont simultanées et donc en interaction constante.
La manière de parler du locuteur influence l'écoute du récepteuret la manière d'écouter du récepteur influence la parole du locuteur.
• Parler c'est aussi écouter : être à l'écoute de soi-même et de l'autre.
• Écouter c'est aussi parler: manifester des signes de l’écoute. Suivre du regard, prendre notes, questionner, hocher la tête...
ÉCOUTER ET PARLER C'EST CONSTRUIRE DU SENS ENSEMBLE.
Techniques de communication orale :
Une bonne communicationorale nécessite un savoir-faire. Ce savoir-faire s’acquiert par une pratique régulière des techniques de communication. Il permet de développer un « savoir-être » de bon communicant.
I- La préparation de la communication
Répétez plusieurs fois la communication, d'abord tout seul, puis au moins une fois devant des personnes critiques. Vous identifierez alors les problèmes.
Il...
tracking img