Techniques de dessalement d'eau de mer dissertations et mémoires

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8058 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Docs dessalage
Fabricant de systèmes compacts de traitement naturel de l'eau
* Home
* Boutique
* Contact
-------------------------------------------------
Haut du formulaire

Bas du formulaire
Les nanotechnologies d’épuration de l’eau : Faits et chiffres
 
Les nanotechnologies pourraient apporter l'eau potable à des millions de personnes. David J. Grimshaw présente leurpotentiel, les progrès accomplis et les quelques risques y afférant.
La technologie contribue depuis des millénaires à la fourniture de l'eau potable et à l'irrigation des cultures. Environ 3000 ans avant JC, les Romains utilisaient déjà les aqueducs pour acheminer l'eau potable. Assurer que les technologies modernes soient à la disposition des pauvres de la planète se révèle pourtant une tâchedifficile. Les nanotechnologies offrent-elles plus de possibilités que les technologies précédentes ?
L'eau est une ressource rare.  Dans plusieurs pays, notamment au Moyen-Orient, la demande surpasse déjà l'offre disponible.  Avec les pressions engendrées par les changements climatiques et la croissance démographique, l'eau deviendra d'autant plus rare, particulièrement dans les pays endéveloppement. En outre, l'eau disponible dans ces régions est souvent impropre à la consommation humaine (voir Tableau 1).
884 millions | de personnes n'ont pas accès à l'eau potable, soit environ une personne sur huit. |
6 kilomètres | la distance moyenne parcourue à pied par les femmes d'Afrique et d'Asie pour aller chercher de l'eau. |
3,6 millions | de personnes meurent chaque année des suites demaladies hydriques. |
98 pour cent | des décès dus aux maladies hydriques ont lieu dans le monde en développement. |
84 pour cent | de décès dus aux maladies hydriques sont des enfants âgés de moins de 14 ans. |
43 pour cent | de décès dus aux maladies hydriques sont causées par la diarrhée. |
65 millions | de personnes risquent l'empoisonnement à l'arsenic au Bangladesh, en Inde et auNépal. |
Tableau 1 : L'eau expliquée en chiffres [1]
 
 
L'accès de tous les êtres humains à l'eau potable est aujourd'hui un but inscrit dans les Objectifs du Millénaire pour le Développement, qui visent à réduire de moitié la proportion de personnes dépourvues d'accès à l'eau potable d'ici 2015. Selon le Programme mondial pour l'Evaluation des Ressources en Eau, cela suppose une amélioration del'accès à l'eau pour 1,5 milliards de personnes. [2]
Mais comment atteindre un tel objectif ? Des approches différentes pour fournir l'eau potable aux communautés pauvres se sont fondées sur les sciences économiques ou la technologie. Une approche économique se focalise généralement sur l'importance de la régulation, des institutions ou de l'ouverture des marchés. Une approche technologique insisteplutôt sur le développement d'une pompe à eau, de systèmes de filtration ou de nouvelles applications – comme les nanotechnologies, par exemple.
Le potentiel des nanotechnologies
A la différence des autres technologies qui sont les émanations concrètes d'une discipline scientifique particulière, les nanotechnologies sont le reflet d'une vaste gamme de disciplines scientifiques. Elles sedéfinissent avant tout par l'échelle à laquelle elles opèrent. Les nanosciences et les nanotechnologies renvoient ainsi à l'étude et au travail de la matière à une échelle ultrapetite. Un nanomètre est le millionième du millimètre – la largeur d'un seul cheveu humain est d'environ 80.000 nanomètres de diamètre. [3] Ce type d'échelle peut être difficile à visualiser : si la distance entre le soleil et laTerre était d'un mètre, un nanomètre aurait alors la taille d'un terrain de football.
 
L'échelle nanométrique traite des parties les plus petites de la matière qu'il soit possible de manipuler. Travailler à l'échelle nanométrique facilite l'assemblage des atomes et des molécules à des spécifications exactes. C'est un peu comme bâtir un modèle à partir de cubes de Lego : la nanotechnologie...
tracking img