Temoignage d'une femme sortant de prison

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1071 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Temoignage d’une femme en prison

 les femmes détenues sont totalement invisibles et leurs souffrances, leurs vies, leurs sorts n’intéressent pas grand monde. Alors aujourd’hui c’est l’une d’elle qui va prendre cette sacrée parole pour celles qui ne l’ont pratiquement jamais et qui subissent dans l’indifférence générale des conditions de détention parfois difficiles. 
Si l’on n’entend jamaisparler de ces femmes incarcérées, cela est sans doute dû à leur très faible nombre, en effet, sur 64000 personnes incarcérées, elles ne sont qu’environ 2500 soit 4% de la population pénale. Elles sont si faiblement représentées qu’elles n’existent presque pas dans l’esprit du public et des médias

1) Tu as déjà fait une dizaine d’années de prison, d’après toi, les conditions de détention sesont-elles améliorées ou dégradées pour les femmes ?
Les deux, et je rajoute qu’elles sont régressives, répressives, dépressives, agressives, oppressives. Aucun mot, aucun terme ne peut qualifier avec précision ce qu’est la détention aujourd’hui

2) Les femmes sont-elles plus fragiles que les hommes face à l’épreuve de l’enfermement ?
Effectivement les femmes sont beaucoup plus fragiles face àcette épreuve. De part nature mais aussi par la perte de leur pudeur et surtout, si elles ont des enfants à l’extérieur, c’est la fragilité des mères.

3) Les cas psychiatriques, de dépression ou de toxicomanie sont-ils en augmentation au sein de la population pénale féminine ?
Oui, Comme chez les hommes. En 2000, sur 50 femmes, 15 d’entres elles rentraient dans ces trois cas alors qu’en 2008,c’est l’inverse et je n’exagère pas. Aujourd’hui sur 50 femmes, 35 rentrent dans ces 3 cas. Cela s’explique par la dépendance pharmaceutique et l’augmentation de l’alcool chez les femmes. 

4) Les suicides et automutilations sont-ils fréquents ?
Les hommes se suicident plus que les femmes, par contre les femmes s’auto mutilent bien plus.

5) Existe-t-il des problèmes de violence entre femme ?
Laviolence est quotidienne au sein de la détention même si elle est très différente de celle des hommes (avant tout verbale, sournoise, calculée). Une femme reste une femme et de part ces composants, la jalousie prime souvent et conduit à une violence physique qui égale celle des hommes. 

6) Les femmes incarcérées ont-elles beaucoup de visite au parloir ?
Moins que pour les hommes. Celas’explique par l’incarcération éventuelle du conjoint et, si ce dernier est à l’extérieur, il est exceptionnel que l’homme assure
le maintien de la relation.
Les besoins physiques entre les 2 sexes sont différents, la structure et le personnel sont plus rigides pour les femmes. 
Seuls les parents, les enfants assurent la continuité de la relation quelle que soit la durée de détention.

7)L’homosexualité fantasme ou réalité ?
Réalité quotidienne chez les femmes. Le manque affectif, la tendresse, le besoin de sécurité font que les expériences homosexuelles sont plus nombreuses.
L’isolement matériel peut conduire à se « vendre » 

8) Peux-tu me raconter une journée type et à quel genre d’activité vous avez droit ?
Les activités prévues par la pénitentiaire aux quartiers femmes sont bien plusrestreintes (1h30 de fitness le lundi matin, 2h de volley le mardi après midi, 3fois par semaine école, 1H de tricot le vendredi matin, la limitation du nombre des participantes implique un faible intérêt.
Pour celles qui travaillent, 
Réveil 6h30, premier contrôle 7h, douche, 8h distribution des médicaments, travail à l’atelier de 8h30 à 11h30, retour cellule pour « le chariot de l’horreur » (repas), 13h30 atelier et la promenade est 16h , retour cellule 17h30, on mange et fermeture de la détention 18h30.
Pour les autres mises à part les 3h de promenade quotidiennes, elles ont droit aux activités prévues par l’établissement. 

9) Combien êtes-vous en cellule ? 
Le minimum 2, voir 3 dans 9m2 (la troisième dormant sur le sol), le maximum 7 dans 15 m2.
Tout est relatif en...
tracking img