Tempete janvier 2009

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1517 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La tempête de janvier 2009: risques et moyens de préventions

Introduction

Du 23 au 25 janvier 2009, des vents violents accompagnés de fortes précipitation s'abattent sur le sud-ouest de la France, la principauté d'Andorre, le nord de l'Espagne et le nord de l'Italie. Le centre de météorologie allememand donne à cette tempête le nom de « Klaus ». Comment le Sud-Ouest de la France a-t-il faitface a la tempête? Nous décrirons les caractères de la tempête et expliquerons les causes de celle-ci; nous verrons ensuite la prévention des risques dans la régions et nous terminerons par les interventions mises en place par la région après le passage de Klaus.

Description des caractères de la tempête

Le 24 janvier à 7 heures, la tempête Klaus est centrée au sud de la Rochelle, avec unepression diminuant de plus en plus (de 975 à 960 hectopascals en l'espace de quelques heures), des vents violents qui se renforcent en se dirigeant vers l'ouest et de fortes précipitations. Quelques heures après le début de la tempête, déjà plus de 500 000 foyers sont privés d'électricité car de nombreux arbres sont tombés sur les lignes électriques; en effet, des bourrasques de vent ont étéenregistrées sur la dune du Pilat (Landes), atteignant les 180km/h. 40 minutes plus tard, 300 000 foyers de plus sont privés d'électricités, soit 800 000 foyers. Deux heures plus tard, un million de foyers sont privés d'électricité; le vent se renforce dans l'intérieur des terres où l'on relève de nombreuses rafales à 120 et 130 km/h puis sur tout le Sud-Ouest où une rafale de 173km/h a été enregistréeà Saint-Paul de Fenouillet (Pyrénées-Orientales). A 14h, la circulation est interdite à tous les véhicules dans l'Aude et des dégâts sont signalés dans les gares et les hôpitaux. Dans les Pyrénées-Orientales (66), à Formiguères, une rafale de 193km/h a été enregistrée à 16heures. A18h20, 1.7 million de foyers sont privés d'électricité dans un large quart du sud-ouest; le vent souffle toujours aussifort, mais une accalmie est prévue avant 20heure; dans les Landes les plantations de pins ont été extrêmement touchées. Les rafales de vent dans le sud-ouest de la France durant la tempête Klaus ont été comprises entre 109 et 198km/h; la plus forte bourrasque a été enregistrée en Andorre au col d'Envalira, à 216km/h.

Explication des causes de la tempête

Le mécanisme de formation de cettetempête est comparable à celle qui avait touché la France en décembre 1999. C'est une dépression en évolution très rapide, dite « bombe », qui s'est formée dans l'Atlantique nord. Le creusement rapide du centre dépressionnaire laissait présager une forte tempête sur les zones menacées. Ce type de tempête d'origine océanique est lié à la formation d'une dépression atmosphérique entre la bordureocéanique et le continent, là où l'humidité de l'air se condense et fait baisser la pression. Cela forme des « tourbillons » qui peuvent interargir, créant une circulation verticale , provoquant des conflits de masse d'air et donc des perturbations à l'origine des tampêtes. Ces mouvements verticaux soulèvent l'air et l'humidité se condense pour former des précipitations importantes accompagnés de ventsviolent. C'est la combinaison entre les vents et les précipitations qui provoque le plus de dégâts.La dépression se rapproche des côtes françaises; moins d'une journée avant le début de la tempête Klaus en France, la dépression se situe à 1000 km des côtes. Dans la soirée du 23 janvier, soit quelques heures avant la tempête, un front pluvieux associé à la tempête arrive sur le littoralacquitain. De ce fait, les vent touchent une zone plus étendue que prévue, incluant la Gironde en zone rouge (alerte météorologique de niveau 4: des phénomènes météorologiques dangereux d'intensité exceptionnelle sont prévus: une vigilance absolue s'impose). A l'intérieur des terres, la pression très basse (972 hpa) associé à un jet stream (courant d'air très rapide) ont conduit à des rafales de vent...
tracking img