Tendances

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1395 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TENDANCES

Sensibilisation aux tendances

L'Homme descends-t-il du singe?

Le mimétisme

L'Homme est dotée au même titre que son lointain cousin le singe, de la capacité d'imiter, reproduire ce qu'il voit et entend de la part de ces congénères

La logique veut que chaque « subordonnée » doit s'adapter aux préceptes qui lui sont « imposé s ».
L'homme a toujours été dépendant d'ungroupe à la différence qu'il a la faculté de pouvoir penser par lui-même.

Depuis toujours et ce quelque soit la culture, chaque civilisation s'est dotée de manière naturelle d'un chef
→ parce qu'il était le plus fort
→ parce que son charisme et/ou ses idées imposaient le respect
→ parce que tout groupe a besoin d'un leader, l'homme est dépendant d'un groupe
---> libre de ses choix etses idées

Il y a vraiment un libre arbitre sur les décisions?

Que recherche l'individu (en règle générale)?

→ se faire plaisir, justifié ou non
→ reconnaissance et besoin d'exister auprès des autres
→ affirmer ses différences
→ affirmer son statut social
→ être en adéquation avec son temps
→ avoir ses propres opinions
→ avoir un ou des référents auxquels s'identifier

Un desparadoxes de l'individu est d'être à la recherche d'une existence basée sur des contradictions.

Pour l'individu, une des tendances actuelles est de faire du pickles entre différents styles ( aussi bien styles que des valeurs). Ces différents styles peuvent totalement s'opposer.

II- La tendance est-elle une addiction?

Préambule

Être tendance peut être assimilé à un reconditionnement afinque l'individu, dans le cas de l'écologie par exemple, puisse acquérir une réponse nouvelle, plus saine ou plus utile socialement, au stimulus qui fut à l'origine de ses difficultés ( malbouffe, hausse des prix de l'essence,..)

Nos comportements et nos personnalités ne sont rien d'autres que des objets moulés et formés par des circonstances qui nous conditionnent.

Notre société véhiculedes modèles de comportements de type addictif. On l'observe en terme de marketing sous 2 approches: le culte de la performance et l'hyperconsommation.
Consommation excessive d'objets temporaires, éphémères.
Consommation effrénée= remède contre l'angoisse.
Le culte de la performance est généré par une société de plus en plus exigeante.

Consommer est un divertissement où l'on retrouve lacomposante du plaisir, aspect central de l'addiction.

La faute à qui?

La faute à autrui, aux marques mais surtout à nous-même.
Aujourd'hui les tendances sont très tendances. Fortement médiatisées (TV, net, magazines, people).

Consommer est un divertissement où l'on retrouve la composante du plaisir, aspect central de l'addiction.

Les tendances forment une formidable miroir de notreépoque parce qu'elles reflètent nos états d'être et nos états d'âmes.

La pression du groupe est le facteur prédictif de consommation le plus puissant à l'adolescence ( alcool, cigarettes,..)

Un groupe définit plusieurs attitudes envers tel ou tel objet.

Addict et fier de l'être → tout le monde cherche à aller vers le haut.

Le fond de métier de communication = vendre du rêve.
Mais crée unmal être.

Les 2 principaux types de consommateurs:
celui qui prend en compte les conséquences futures à l'addiction et qui met en balance l'utilité actuelle de cette consommation.
celui dit « myope » qui va suivre la facilité, celle de l'addiction sans frein à la consommation.

Les addictions sont marquées par l'augmentation de l'utilité à court terme. Phénomène appelé « mélioration »ou « voie de facilité » ( ex: alcool, cigarettes,..) .
La tendance privilégié par le marketing est l'utilité à court terme car entraîne addiction.
Cependant existe raisons « éco-citoyenne » qui privilégie le long terme
→ mais on peut être addict de produits écologiques qui sont issus de Développement Durable en étant persuadé d'agir pour le long terme

La société fourmille d'objets de...
tracking img