Term beckett - un espace relationnel subverti

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Un espace relationnel subverti ( Support : p. 21 à 36 – Nagg et Nell sortent la tête de leurs poubelles...) Dans le 'paysage familial' que constituent Naag (le grand- père), Nell ( la femme de Naag,mère de Hamm) Hamm ( le père) et Clov ( le fils 'adoptif'), le circuit relationnel apparaît perverti, dénaturé, détérioré Modalités de cette subversion du tissu relationnel ? 1. Naag et Nell : deuxvictimes humiliées

Les indices de la malédiction qui pèse sur Nagg et Nell :


le positionnement corporel des deux personnages : ils ont élu domicile dans deux poubelles, dont ils tentent des'extraire de manière répétitive ( didascalies p. 21, 25, 27 : « le couvercle d'une des poubelles se soulève et les mains de Nagg apparaissent, accrochées au rebord ») => Nagg et Nell sont réduits àl'état de 'déchets', détritus. => ils sont bons pour la 'décharge', rebuts de la société, marginalisés. => leurs mains accrochées au rebord de la poubelle indiquent une posture de supplication
–désignés par des apostrophes haineuses: p. 21 « Maudit progéniteur! » p. 22 « Maudit fornicateur ! » => autant d'apostrophes qui résonnent comme des insultes au père => Naag est maudit d'avoir transmis la vieà Hamm


objets d'anathèmes récurrents ( condamnations, blâmes): p. 22 « Boucle- le! » p. 36 « Enlève- moi ces ordures, fous- les à la mer » p. 38 « Ils sont bouclés tous les deux? » « on vacondamner les couvercles » => Hamm rejette Nagg et Nell, il les vomit, veut les détruire


Nagg et Nell n'accèdent pas au statut « d'interlocuteurs »: * Hamm parle « sur eux », et de manière à êtreentendu par Nagg et Nell p. 21 « Ah il n'y a plus de vieux! Bouffer, bouffer, ils ne pensent qu'à ça! » ( noter la tournure négative qui souligne la tonalité méprisante de la réplique ) p. 22 « Donne- luiun biscuit » * lorsque Hamm s'adresse directement à Nagg c'est pour le menacer : p. 22 « Tu n'auras jamais plus de bouillie » (menace infantilisante )

et « Comment vont tes moignons? » (...
tracking img