Territorialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3657 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Association Française de Science Politique
Groupes « Politiques publiques » et « Local et Politique » Journée d’étude les 15 & 16 juin 2006 à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble

LES POLITIQUES PUBLIQUES
A L’EPREUVE DE L’ACTION TERRITORIALE
-----communication de : Thierry Berthet (CERVL-CNRS) L’Etat social à l’épreuve de l’action territoriale : Postmodernité et politiques publiques deproximité dans le champ de la relation formation-emploi.

1

L’Etat social à l’épreuve de l’action territoriale : Postmodernité et politiques publiques de proximité dans le champ de la relation formation-emploi. Communication à la journée d’étude Les politiques publiques à l’épreuve de l’action territoriale, IEP de Grenoble, 15-16 juin 2006. Thierry Berthet (CERVL-CNRS) Qualifiée tantôt depostmoderne tantôt de modernité dépassée, radicale ou seconde, la société contemporaine semble marquée par la prégnance de la gestion des risques (Beck, 2001). Dans un contexte de déstabilisation des repères canoniques de la modernité « classique », la gestion des risques devient centrale et le territoire tend à devenir un élément-repère de recomposition de l’action publique (Mériaux & Verdier,2006). La compréhension des articulation entre ces transformations sociétales et leur impact sur les différents domaines concrets de l’action publique constituent un défi majeur pour les sciences du politique. L’objet de cette courte communication est d’ébaucher les prémisses d’un modèle explicatif permettant d’établir des liens méso-analytiques entre ces niveaux éloignés d’observation.Territorialisation et registre d’action publique Centralisme du gouvernement et intervention sectorielle ont durablement constitué le mode privilégié de définition de l’intérêt général. Un certain nombre de facteurs ont amenuisé la légitimité de cet édifice institutionnel – modèle du développement local, logiques communautaires de subsidiarité, effritement de la capacité redistributive de l’Etat – en soutenantune dynamique de territorialisation croissante de l’action publique. Ce mouvement s’inscrit dans un univers d’acteurs où les qualités personnelles priment sur la représentation institutionnelle et où règnent le partenariat, la règle procédurale et la proximité institutionnelle. La territorialisation des politiques publiques a ainsi démultiplié les centres décisionnels et effectivement « débordé »le cadre sectoriel caractéristique de l’Etat-moderne (Mériaux, 2005). La diversification et la complexification des domaines d’action publique soulignent les limites d’une approche sectorielle alors que la réalité sociale apparaît sans cesse plus labile, diverse et difficile à saisir sans une connaissance fine de ses ressorts locaux. Encadrée par de nouvelles modalités de management le plussouvent d’inspiration communautaire – partenariat, subsidiarité, évaluation, co-production territorialisée –, la territorialisation de l’action publique vise à reconstruire les cadres de sa légitimation. En d’autres termes, l’efficience managériale supposée qu’octroie une action publique de proximité justifie la sortie progressive d’un modèle de définition stato-centré de l’intérêt général. Laterritorialisation de l’action publique est ainsi facteur autant que miroir de la perte de prégnance d’une régulation centralisée des problèmes sociaux. Les changements que cette dynamique induit interrogent fortement les modèles classiques d’analyse du gouvernement. Par penchant disciplinaire sans doute, ce sont pourtant moins les restructurations géographiques que les nouvelles configurations del’autorité et du pouvoir en leur sein qui sont au centre de la recherche en analyse des politiques publiques. L’analyse de la territorialisation par les politistes a ainsi principalement porté, pour ce qui concerne le niveau des policies, sur les nouvelles formes de coordination d’acteurs. Les travaux conduits sur la territorialisation des politiques d’emploi et de formation n’échappent à cette...
tracking img