Test

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4895 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Une approche politique du contrôle de l’eau au Moyen-Orient

Une approche politique du contrôle de l’eau au Moyen-Orient
François Boëdec*

Plus de 50 ans après la création d’Israël, la paix régionale n’est toujours pas installée au Moyen-Orient. L’explosion de violence des dernières années entre Israéliens et Palestiniens semble avoir fait disparaître toute trace d’un processus de paix misen route au lendemain de la guerre du Golfe. Au-delà du conflit israélo-palestinien, nombreux sont les sujets de tension entre Arabes et Israéliens. Parmi ceux-ci, le dossier du contrôle des ressources hydrauliques revêt un caractère particulier, même s’il dépasse le seul affrontement israéloarabe. D’abord, parce que son étude constitue une intéressante clef de lecture de l’évolution historique,politique, économique des enjeux de la région. Ensuite, parce qu’il bénéficie depuis quelques années d’un intérêt grandissant, s’inscrivant dans une prise de conscience générale du caractère précieux de la préservation de l’eau. L’enjeu du contrôle des ressources hydrauliques n’est pas nouveau dans la région1. Rappelons que la première opération commando de la branche armée du Fatah de Yasser Arafatfut dirigée, dans la nuit du 31 décembre 1964 au 1er janvier 1965, contre la canalisation qui va du lac de Tibériade au désert du Néguev. Le problème de l’eau ne s’est pourtant pas toujours trouvé sous les feux des projecteurs de l'actualité. Dans les années 1970, on parlait plus volontiers de la crise du pétrole que de celle de l'eau. Aujourd'hui, cette question fait l'objet d'un intérêtgrandissant, dû
* Jésuite, enseignant à la Faculté des Sciences sociales et économiques (FASSE) de l’Institut catholique de Paris, auteur d’une thèse sur "L’enjeu politique du contrôle des ressources hydrauliques entre le Liban, la Syrie et Israël" (Université Paris I, 2002). 1) Voir la présentation de la situation hydro-politique régionale faite dans F. Boëdec, "Les guerres de l'eau au Moyen-Orient",Etudes, janvier 1995, p. 5-14.

DOSSIER

Afrique contemporaine - Printemps 2003

77

Une approche politique du contrôle de l’eau au Moyen-Orient

sans doute à une prise de conscience des enjeux pour l'ensemble de la région, alors même que celle-ci est en proie à de grandes incertitudes politiques. La problématique de l’eau dans cette région tient essentiellement à la convergence de septcontraintes particulièrement fortes : • une démographie dont la croissance entraîne une forte augmentation des besoins ; • un déficit global des ressources dans une région aride peuplée ; • une inégalité des pays face à la ressource disponible ; • une différence de développement économique entraînant une disparité de niveaux de consommation ; • la complexité des structures géologiques et dessystèmes hydriques ; • une interdépendance entre voisins partageant un même bassin versant ; • une gestion défaillante due à une faiblesse institutionnelle entraînant d’importants gaspillages et pertes. Le Moyen-Orient est, dans sa presque totalité, situé dans une zone aride, où les pluies sont rares et l'évaporation intense. La région a connu ces dernières années, notamment de 1989 à 1991 et depuis1999, des périodes de sécheresse particulièrement importante et préjudiciable à l’agriculture. Ensuite, le problème est à placer dans le contexte démographique d’un accroissement de population. Selon la Banque mondiale, la population de la région a augmenté de plus de 55 % entre 1980 et 2000. A des degrés divers, tous les pays du Moyen-Orient sont confrontés à un déséquilibre entre leur "capital" eneau et la croissance de leur consommation. Les ressources des fleuves, rivières et

DOSSIER

Afrique contemporaine - Printemps 2003

78

Une approche politique du contrôle de l’eau au Moyen-Orient

nappes souterraines ne suffisent pas toujours à répondre aux besoins agricoles, industriels et de consommation urbaine. Alors que la Turquie, l’Irak et le Liban bénéficient de plus de 3...
tracking img