Test

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1275 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La liaison glissière

Objectif :

Être capable d’identifier et de choisir une solution technique répondant à une nécessité de guidage en translation.

-1-

La liaison glissière
Introduction D’un point de vue du modèle cinématique, une liaison glissière n’autorise qu’ un degré de mobilité en translation entre deux pièces constitutives d’un mécanisme. Degré de mobilité Symbole normaliséTz = 1
Ry = 0

-2-

La liaison glissière
Analyse fonctionnelle 1/3
1. Analyse de l’environnement
Pièce 1 Solution constructive

FP

Pièce 2

FC

Milieu environnant

Fonction Principale FP : Fonction Contrainte FC :
-3-

Réaliser une liaison glissière entre les pièces 1 et 2. Résister au milieu environnant

La liaison glissière
Analyse fonctionnelle 2/3
2. Décompositionde la fonction principale en fonctions techniques
FT1 Réaliser une liaison glissière entre les pièces S1 et S2 Positionner les deux pièces entre elles

FP

FT2

Permettre un mouvement relatif de translation suivant un axe

FT3

Transmettre les efforts

L’objectif final de la décomposition consiste à déterminer les solutions constructives (association de composants technologiques)afin de réaliser ces fonctions techniques.
-4-

La liaison glissière
Analyse fonctionnelle 3/3
Fonctions Caractéristiques des fonctions Critères d’appréciation
Précision de la mise en position entre les deux pièces tout au long du mouvement. Stabilité et répétitivité de la position entre les deux pièces. Vitesse de déplacement. Importance des efforts transmissibles entre glissière etcoulisseau : Tx permis et limité au maximum Ty et Tz Mx, My et Mz (moments autours des trois axes) N en heures de fonctionnement ou nombre de cycles d'allers retours En heures de fonctionnement ou nombre de cycles d'allers retours N en heures de fonctionnement ou nombre de cycles d'allers retours

Niveau
Importance des mouvements parasites entre glissière et coulisseau tout au long de la trajectoire : V: Vitesse moyenne en m/s. a : accélération en m/s2.

Permettre un mouvement de translation de façon précise et fiable entre deux pièces

Transmettre efforts

les

Actions transmissibles

mécaniques

Durée de vie Espacement des visites

Résister au milieu environnant

Durée de vie

-5-

La liaison glissière
Structure et précision d'un guidage en translation :
Un guidage entranslation doit répondre à deux critères principaux de bon fonctionnement mécanique : Il doit parfois être très précis, comme dans le guidage d'axes de machines outil où une partie de la précision de la pièce usinée va dépendre de la qualité des guidages permettant les déplacements de la table portant la pièce et du porte-outil. Il ne doit pas se coincer sur l'action des efforts qui l'entraînenten translation ou le freinent.

-6-

La liaison glissière

Les diverses solutions constructives
Guidage par contact direct Association de surfaces majoritairement cylindriques Association de surfaces majoritairement prismatique Interposition d’éléments anti-friction Interposition d’éléments roulants Surfaces cylindriques Surfaces prismatiques Surfaces cylindriques Surfaces prismatiquesZone pouvant être commune

Liaison glissière

Guidage par contact indirect

Guidage linéaire intégré industrialisé

-7-

Exemples

La liaison glissière
Surfaces majoritairement cylindriques Guidages en translation à contact direct 1/2
Liaison pivot glissant et contact ponctuel Liaison pivot glissant et contact linéique (clavettes et cannelures)

En voir plus

Solution hybridepossible

Deux liaisons pivot glissant en parallèle

-8-

La liaison glissière
La liaison pivot glissant laisse deux degrés de liberté au coulisseau, la translation selon z recherchée mais aussi une rotation parasite autour de l'axe z. Cette rotation est arrêtée par le contact ponctuel établi entre un pion cylindrique et l'un des deux flans d'une rainure longitudinale usinée dans l'axe de la...
tracking img