Test

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1562 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’utilisation de la mythologie

Le mythe d’Hercule est sans doute l’un des plus répandus durant tout le XVI siècle . on a meme pu parler d « inflation » à l’époque d’Henri IV pour marquer combien il faisait partie de la culture générale de contemporains.
La multiplicité des épisodes de légende d’Hercule permet aux prédicateurs d’illustrer les principaux aspects du règne et de lapersonnalité d’Henri IV .
Ils opèrent la synthèse des trois traditions de l’Hercule grec, libyen et gaulois , prolongeait ainsi la propagande politique du règne.
Le feu Roy en ses deuise , dit Valladier , n’auoit rien de plus commun que la massue d’Hersules depeinte en ses galeries , bordée aux hocquettons de ses gardes, grauée en ses medailles, esmaillée surses armes , comme le Grand Alexendre imitoit tant qu’il pouuoit Hercules , beuuoit en sa coupe ,se vestoit comme luy ,contrefasoit ses demarches et ses troignes.

Par exemple : la fable d’Hercule enfant à la croisée des chemins , montre Hercule placé devant le choix entre le vice et la vertu et optant délibérément pour celle-ci. Matthieu rapproche Henri IV d’Hercule entre la « vertu et lavolupté » .

De mesme en la naissance de nostre Hercule Gaulois les delices et l’honneur ont employé leurs efforts pour le reduire sous leur Empire , mais luy guidé d’vn destin faurable , choisit plustot le coucher dans les espines où estoit l’honneur , qu’estre tributaire à la volupté dans les fleurs de toutes délicatesses.

L’ épisodedu combat d’Hercule contre les pygmées manifeste magnanimité du héros, même dans un combat qui pourrait paraître indigne de sa valeur.

Ecoutons Nicolas de Paris :
Quelle force en magnanimité d’ailleurs a-t-il fait paroistre en ses grandes difficultez. Destrounant les feus allumez par tous les endroits de son Royaume ?

Il s’y est monstré comme un Hercule quienveloppe dedans la peau de sa constance et valeur le travaux, comme nains et pygmées ; Les suffoque et écrase comme fromis ou moucherons , qui n’auroient vertu ny resistance quelconque* .

Le thème d’Hercule vertueux est aussi illustré par deux épisodes de la légende du héros : les colonnes d’Hercule et Atlas . Gaspard Arnoulx rappelle la légende et en explique le symbole :Heracule estant arriué és derniers contrées d’Espagne, apres auoir combattu tous les monstres de la terre , ne pouuant passer outre , dressa deux Colonnes pour trophée de ses victoires , y faisant grauer ceste deuise , non ultra , voulant dire que c’estoit la fin de ses exploits de guerre , et que ny luy ny aucin autre ne pouuoit passer plus auant . L’Empereur Charles Vles print pour ses armoiries , et changeant l’Escriteau adiousta Ulterius , plus outre . La pieté et la Iustice sont deux fortes colonnes , ainsi que l’entendoit Charles IX ayant prins pour ses armes ,particuliers deux colonnes auec ceste deuise , pietate et iustitia ,par pieté et iustice. C’est assez à tous les autres rois d’y pouuoir arriuer, mais le nostre passe plus auant , Ulterius etpour autant que la iustice sans la clemeence degenere, et se change en seuerité et rigueur comme il exerça celle-là, aussi posseda-il celle-cy en souuerain degré.


*Les pygmées habitent les confins de l’Egypte et de la Libye essayèrent de venger Antée comme eux fils de la terre . Ils tentèrent de tuer Heroculès dans son sommeil celui-ci s’eveilla , se mit a rire , les saisit tous d’une main ,mes enforma dans sa peau de lion et les porta à Eurysthée.
Cf. GRIMAL op .cit P200

La mort d’Henri IV et ses obsèques fournissent le pr étexte à des rapprochement ingénieux avec la mort du héros et la célébration de son culte.Louis XIII « posterité des Hercules » participe au symbolisme herculéen de son père . On voit réapparaitre à son propos les épisodes des serpents , des travaux et...
tracking img