Texte 3 gargantua de rabelais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 6 (1428 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Texte 3 Gargantua de Rabelais ch XXI, XXIII

Situation de passage
Notre texte est un extrait de Gargantua de Rabelais écrit en 1534, l’une des figures du mouvement humaniste. Ce récit se déroule dans un monde humain régi par des géants Gargamel et Grandgousier, les parents de Gargantua. Rabelais palce son roman dès les premières lignes sous le signe su comique grâce à la démesure. Dans cetextrait des ch XX et XXI le géant Gargantua qui est né en bramant « à boire » est confié pour son instruction à des théologiens, des « sorbonagres ». Mais devant les tristes résultats de cette éducation médiévale, il est confié à un maître plus moderne Ponocrates, dont le nom signifie travailleur. D’un maître à l’autre, d’une manière à l’autres, les matinées de Gargantua changent du tout au tout. Cesdeux textes confrontent deux conceptions de l’éducation.

Problématiques
Sur quoi repose l’opposition de ces deux éducations
En quoi est ce un apologue
En quoi est ce un récit vivant
Quels sont les messages de Rabelais ?
En quoi ces textes défendent ils les valeurs de l’Humanisme ?

I Démesure et humour au service de l’humanisme
o Gargantua, roman de la démesure
Le programme de g sousP : il se lève tôt, tous les instants sony consacrés à l’apprentissage même quand il mange. Ses journées sont-elles de 24HOO ? > Ce programme est irréalisable, c’est pourquoi Rabelais utilise le personnage d’’un géant : utile pour montrer que la soif de connaissance des humanistes est à la mesure de la démesure des géants et de leur faim.
Une démesure de G mais dont il fait bon usage du temps :une organisation logique du temps, alternance des activités intellectuelles et physiques. Enchaînement logique des activités, ce qui n’est pas le cas des S.
Beaucoup de connecteurs logiques variés dans le deuxième texte « en fait, cependant, donc » > il y a une relation entres les différentes activités. Des connecteurs dans le texte 1 mais pas de logiques dans les actes.
o De L’humour
Pourdénoncer l’éducation obscurantiste du MA, Rabelais choisit de se moquer
Il y a la présence à la fin du texte 1 d’un personnage « le Comique »
Dans le texte 1 Il y a une accumulation pour montrer comment les S comblent le vide de l’éducation de G
Critique de l’église car les seules activités en rapport avec la théologie sont « se mouchait comme un archidiacre » et la « soupe de prime ».
Rabelaistourne en dérision la religion en la rendant matérielle et vulgaire alors qu’elle est spirituelle
Pour justifier de se lever tôt, les S utilisent un argument d’autorité qui la parole du roi David pour justifier ce mode de vie «les paroles de David Quelle vanité que de vous lever avant le jour » > volonté de démontrer
Les prières se mesurent en chiffres, se pèsent comme au marché « onzequintaux » « 26 ou 30 messes »
Les prières sont réifiées (considérées comme des choses )
La théologie est vulgarisée, pas de prédominance sociale, ramenée à la terre, à la campagne « grain de terre » « char à bœufs »
Il y a une différence des niveaux de langue utilisés : vulgaire pour les S « pissait… » et courant pour P « allait aux toilettes »
o La haut et les bas
o Afin de transmettre sacritique Rabelais ne cesse de rapprocher des éléments du bas (éléments considérés comme triviaux, de bas du corps, ordinaires) à des éléments de haut (lié à la spiritualité, à des actions nobles. Ainsi les expressions « ses esprits animaux » ou « comme un archidiacre » relient des actions basses à des actions nobles. R veut choquer et désacraliser certaines expressions. Tout est dans la popularité etla bassesse. Les esprits s’opposent aux animaux, éternuait, toussait s’oppose à la pudeur d’un homme d’église.
o R utilise aussi l’énumération pour exagérer comme l’énumération de tous les plats dans le texte 1. Il y a aussi une exagération dans les texte 1 avec l’expression « gros bréviaire emmitouflé » par l’antéposition de l’adj > critique de la religion
o Autre antéposition de l’adj dans...
tracking img