Texte argumentatif socrate

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1149 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Texte argumentatif philosophique final

Alors que la Grèce antique traverse une période de grands bouleversements, naît un des philosophes les plus célèbres au monde, Platon. En effet, ce dernier a passé la majeure partie de son enfance et de son adolescence durant une époque très sombre de la Grèce antique, marquée principalement par la guerre. Ennuyé par les multiples conflits qui y fontrage, Platon conteste le système oligarchique de Sparte ainsi que la démocratie athénienne. Ce refus même mènera à la rencontre de Platon avec Socrate, l’homme qui deviendra éventuellement son maître. Cette rencontre fut déterminante pour Platon, et ce dernier transmettra par écrit les vestiges des pensées de Socrate, qui n’a laissé aucune œuvre écrite. Quoique très pauvre, Socrate était tout de mêmeun homme qui possédait beaucoup de charisme, dont le but ultime était de rendre les gens conscients de leur propre ignorance. Il devint très populaire auprès des jeunes en ridiculisant les autorités athéniennes et en réfutant les instructions de ces dernières. Bien sûr, il s’attira plusieurs ennemis à force de critiquer la puissance athénienne, et Socrate fut éventuellement condamné à mort par letribunal d’Athènes. À sa mort, son disciple Platon rédigera le texte Criton, dont l’action se déroule au moment où Socrate se trouve en prison en attendant sa sentence. Le sujet du texte est l’évasion de Socrate, mais l’idée principale, ou philosophique, concerne surtout la justice en général. D’un côté, plusieurs personnes sont d’accord avec Platon pour dire que Socrate devait rester en prison etne pas tenter de s’évader, puisqu’en tentant une telle chose il ne serait pas resté fidèle à ce qu’il reconnaissait comme étant juste. D’autres pensent plutôt le contraire et croient que Socrate aurait dû tenter de s’enfuir, car en acceptant sa sentence sans contester, il admettait par le fait même qu’il avait tort. Bref, est-il juste que Socrate ne s’évade pas? Je suis d’avis qu’il est injusteque Socrate soit resté en prison et qu’il y subisse sa peine. Dans ce texte, je montrerai, en premier lieu, pourquoi je pense que Socrate fut condamné injustement. Ensuite, j’aborderai l’argument de viabilité du système légal et son manque de sens. En terminant, je réfuterai l’argument voulant que Socrate détienne un "contrat" avec Athènes. 

Au moment de sa sentence, Socrate fait face à troisaccusations: premièrement, qu’il ne reconnaît pas les dieux de la cité; deuxièmement, qu’il tente d’y introduire des nouveaux dieux; troisièmement, qu’il est coupable de corrompre la jeunesse athénienne. Or, il apparaît que Socrate n’a jamais nié l’existence des dieux. À travers les écrits de ses disciples, il en fait même mention à plusieurs reprises. De plus, Socrate n’a jamais fait référence àde nouveaux dieux. Quoiqu’il admet toutefois l’existence d’un "démon", il s’agit clairement d’un démon intérieur propre à Socrate, et non d’une nouvelle divinité. Et si ce dernier croit sincèrement en son démon, cela prouve, par conséquent, que Socrate croit par le fait même aux dieux, car un démon, nous ne pouvons le contester, est certainement une créature divine. En ce qui a trait à l’accusationde perversion de la jeunesse, Socrate soutient qu’il n’enseigne aucunement le rejet des dieux aux jeunes puisque, en fait, il affirme n’avoir jamais enseigné quoi que ce soit à personne. Ainsi, il apparaît clair que les accusations portées envers Socrate par les autorités athéniennes ne sont pas assez solides et qu’il y a là un manque flagrant de preuves incriminantes. Les arguments avancés pourjustifier son emprisonnement ne sont pas valables, et clairement Socrate fut blâmé injustement.

L’argument de la viabilité du système judicaire, affirmant que Socrate devrait subir sa peine car le contraire mettrait en péril l’intégrité du système judiciaire athénien, ne tient tout simplement pas. À mon avis, il s’agit d’un raisonnement qui ne peut pas s’appliquer qu’à une seule personne. En...
tracking img