Texte argumentatif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2225 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le texte argumentatif
Ses fonctions :
Tout texte argumentatif défend une prise de position en s'opposant implicitement ou explicitement à ceux qui pensent le contraire. Si le texte n'est pas adressé à l'adversaire lui-même, il vise à empêcher le lecteur de prendre cet adversaire au sérieux. Si le texte est directement adressé à l'adversaire, il vise à réduire l'autre au silence, sans chercher àle convaincre. Il a donc 2 fonctions dominantes :
- Fonction persuasive : lorsque l'émetteur cherche à convaincre le lecteur, à lui faire partager son point de vue en faisant appel à ses sentiments (persuader) ou à sa raison (convaincre).
- Fonction polémique : lorsque l'objectif premier de l'émetteur est de ridiculiser celui ou ceux avec lesquels il n'est pas d'accord.
I. "Comment ça marche?"
1. S'impliquer dans son discours
Le principe de l'argumentation réside dans la conviction de son auteur qui revendique la paternité des idées exprimées, notamment à travers :
• le système d'énonciation
On recourt fréquemment à la 1ère personne, indice de la présence du locuteur dans la phrase et des propos tenus. Du fait de cette présence forte de l'auteur, le texte argumentatif relève dudiscours (qui est à l'initiative du locuteur) et non du récit (qui est à l'initiative du narrateur).
Le locuteur peut se manifester (utilisation de la 1ère et 2ème personne et présences de marques de jugement) ou pas (objectivité apparente du texte informatif/explicatif ; utilisation de la 3ème personne et des phrases déclaratives) pour masquer l'intention de convaincre Le présent intemporel est letemps habituel du texte argumentatif, puisque l'argument est valable de façon générale.
• le choix du lexique comme indicateur du degré de certitude :
- l'affirmation catégorique, certifiant qu'il n'y a pas de doute possible. Sont alors employés des termes comme "assurément", "sans aucun doute", "il est certain que", "toujours", "jamais"...
- l'hésitation qui cherche ou semble chercher à nepas contraindre le lecteur. Sont alors employés des termes comme "peut-être", "il est possible que",..
En argumentant, le locuteur affirme sa certitude d'être dans le vrai ; il use d'expression qui traduisent son assurance, sa confiance dans ses idées comme "sans doute", "évidemment", "il est indubitable que", etc.… La conviction d'avoir raison s'affiche également dans les verbes d'obligation.Toutes ces marques d'un jugement personnel sont appelées modalisations.
- l'utilisation d'un lexique affectif par lequel le locuteur cherche à capter la sympathie ou l'estime de son public et essaie de communiquer de lui l'image morale la plus positive ou de présenter son dessein comme particulièrement louable. Il utilise pour cela un réseau de termes propres à manifester son émotion, sa sincérité etson attachement à la thèse exposée.
- les connotations qui indiquent un jugement de valeur : connotations positives pour le point de vue défendu ; négatives pour le point de vue refusé.
2. S'adapter au destinataire
Le souci de l'effet à produire est très fort dans le discours argumentatif, puisque l'auteur cherche à convaincre, il doit connaître son destinataire et disposer son argumentationen fonction de ce qu'il sait de son caractère. L'adaptation calculée du langage à l'auditeur relève parfois de la manipulation. C'est le cas lorsque les propos ne sont adaptés aux attentes du destinataire que pour tromper celui-ci.
• en préparant l'auditoire
Dans certains discours argumentatifs, l'auteur commence par une entrée en matière brève et percu tante, l'exorde, propre à capterl'attention du destinataire et à lui inspirer de la bienveillance. Souvent, ce type de texte se conclut par une péroraison, résumé des principaux arguments et appel aux sentiments.
• en choisissant des arguments adaptés
Le choix de la méthode d'approche et celui des arguments dépendra de l'esprit et des sentiments du destinataire à convaincre. Pour plaire et raisonner en suscitant l'intérêt du lecteur...
tracking img