Texte exemple facon m.garcin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (734 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Elle avait eu une enfance simple, l’une des plus ordinaires, calme et sereine. Leur maison était à l’écart du côté des bois. Elle eut comme compagnons les arbres, l’herbe, les bruits d’insectes. Onla voyait rarement elle et sa mère au marché, silencieuses et pas bavardes, elles fixaient le sol tant qu’il n’y avait rien d’autre à faire.

Enfant, quand elle se baladait dans les bois, elletrouvait des insectes et s’empressait de les ramasser, et de les ramener chez sa mère.
Pendant toutes ces années, elle avait fait de cette occupation, une passion.

Lorsque ses camarades declasse, venaient la chercher et qu’ils lui demandaient de les accompagner cueillir des champignons. Elle répondait qu’elle devait se chercher de nouveau amis, car ses anciens étaient morts. C’était unebelle journée de fin d’été, le soleil reflétait sur la rivière, les oiseaux chantaient, les familles se promenaient.
Pendant ses six années, elle ne fit que ça, regarder, ramener, capturer. Lesréflexions de ces camarades ne l’atteignaient pas. Elle ne vécue que dans la forêt , chaque jour au contact des arbres, de la nature verte. Les nuits et jours venaient à se confondre. Son sommeilétait peuplé d‘insectes, de larve. Cela ne l’effrayait pas. Elle répétait les gestes qu’elle avait fait la veille. En retrouvait les odeurs, les bruits. Seul le monde réel aurait pu l’effrayer.

Dela terre, des insectes; c’est tout se qu’elle sut répondre à sa mère. Elle venait d’arriver, sale et maladroite dans l’embrasure de la porte. Elle lui parlait en regardant ailleurs, lui demandant sequ’elle avait bien pu faire pendant tout ce temps, que faisait elle dans la forêt.
La vieille ajouta : Je ne sais se que tu fais,. Je m’inquiète tu sais. Elle ne répondit rien. Et elles ne separlèrent plus que vaguement.
Peu après le début de l’hiver, elle mourut. Elle y pensa, et ne put s’empêcher de pleurer. Elle ne retournait plus dans la forêt, elle restait auprès de la...
tracking img