Texte litteraire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 149 (37155 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
www.comptoirlitteraire.com

André Durand présente

Louis ARAGON

(France)

(1897-1982)

[pic]

Au fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres (poèmes et romans)
qui sont résumées et commentées.

Bonne lecture !

Il est né à Paris, le 3 octobre 1897. Il était un enfant naturel. Sa mère, Marguerite Toucas, avait vingt-quatre ans ; son père, Louis Andrieux, en avaitcinquante-sept, était marié et poursuivait une carrière de préfet de police et de député. Aussi ne reconnut-il pas l’enfant, mais devint son tuteur et lui choisit son prénom, Louis, le même que le sien, et son nom, Aragon, en souvenir de l’Espagne où il avait été ambassadeur. Toute son enfance, le petit Louis crut que sa mère était sa sœur aînée et que sa grand-mère était sa mère !
Il fut donc élevé dans cetrucage familial, dans une atmosphère de mensonges et d'hypocrisie qui n'explique que partiellement ses nombreuses facettes et les contradictions d'une œuvre, qui allait s’écrire sur soixante ans. Dans les années 30, dans son roman ‘’Les voyageurs de l'impériale’’, il donna un éclairage sur son grand-père, qui aurait dû être son père adoptif dans le roman familial qu'on lui avait fabriqué. Et cene fut que très tardivement, à la fin des années soixante, qu'il évoqua publiquement, notamment dans ‘’Je n’ai jamais appris à écrire’’, sa filiation paternelle.
Il fut élevé aussi dans la gêne financière d'une bourgeoisie déclassée. Mais, pendant I'enfance, il a «tout lu», et déjà beaucoup écrit, en dictant d'abord à ses tantes, d'où peut-être son style vocal, le «piétinement de la syntaxe»selon la cadence du souffle.
Ayant obtenu en 1914 le premier baccalauréat et le second en 1915, il commença des études de médecine.
En 1917, il fit la connaissance d’André Breton. Leur commune admiration pour Mallarmé, Rimbaud, Apollinaire, Jarry et Lautréamont les lia d’amitié.
Mobilisé cette année-là, ce fut avant de partir au front comme médecin auxiliaire qu’il se vit «infliger la vérité» surson roman familial, qu’il apprit la série de mensonges dans lesquels il avait vécu toute son enfance.
Sur le front, il eut une conduite héroïque qui lui valut la croix de guerre. Il participa à l'occupation de l'Alsace puis de la Sarre par les troupes françaises.
Après la guerre, il retrouva en 1919 André Breton en compagnie de Philippe Soupault. Ils fondèrent tous trois la revue au titreantiphrastique de ‘’Littérature’’. Tristan Tzara étant arrivé à Paris en 1920, ils adhérèrent au mouvement Dada.
Confirmant sa vocation d’écrivain, il publia :
____________________________________________________________

_____________________

“Feu de joie”
(1920)

Recueil de poèmes

On y trouve ces thèmes : jeunesse, découverte, inquiétude, nostalgie, peur du visage qu'on offre au toutvenant du monde ou de I'amour («Sur le bitume flambant de Mars, ô perce-neige ! tout le monde a compris mon co eur. / J'ai eu honte, j'ai eu honte. oh !»), révolte et défi («Casser cet univers sur le genou ployê / Bois sec dont on ferait des flammes singulières.»)
Pour le jeune poète, les mots étaient neufs et il en joua, se livra au plaisir d'associer, de majusculer, d'assonancer, de supprimer laponctuation (blancs et majuscules y suppléant habilement), d’user d’ellipses, d’exclamations, qui ont la fraîcheur des choses nées du matin, de cultiver la trouvaille verbale, les heurts cocasses de syllabes en calembours («L'enfant fantôme fend de I'homme / Entre les piliers de pierre : / 2piR son tour de tête.» - «Le groom nègre sourit tout bas / Pour ne pas salir ses dents blanches»),d’imprimer des rythmes très savants en cassant ou respectant de jolis alexandrins, tour à tour insolents ou séduisants comme le livre entier : «Ma jeunesse Apéro qu'à peine ont aperçue / Les glaces d'un café lasses de tant de mouches / Jeunesse et je n'ai pas baisé toutes Ies bouches / Le premier arrivé au fond du corridor / 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Mort / Une ombre au milieu du soleil dort c'est l'oeil.»...
tracking img