Texte science politique "tout n'est pas possible "

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2182 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Tout n'est pas possible »

Les cinq années qui précedent la guerre marquent un tournant dans l'histoire de la gauche française. A partir de 1934, les accords du front populaire concluent entre les communistes, les socialistes et les radicaux permettent la victoire aux elections legislatives du 26 avril et 3 mai 1936 avec un programme résumant le slogan «  du pain, la paix, et la liberté ». Cepremier gouvernement à dominante socialiste lors de la III eme république semble présenter des clivages au sein même du parti unifiant les gauches. Ainsi, le 29 Mai 1936 est publié dans l'Humanité un article titré «  tout n'est pas possible » par Marcel Gitton qui tente de donner une vision différente de l'action politique que celle du militant socialisme Français Marceau Pivert. Marcel Gittonest un homme politique Français de la IIIème république, qui avant les années de 1920 milite au coté de la jeunesse socialiste et de la conféderation générale du travail. Lors du congrès de Tours, il vote l'adhésion au Partic communiste Français, un nouveau parti voit donc le jour et se sépare nettement de la SFIO dû à la question sur l'adhésion de l'internationalisme communisme. Il devient alorsun dirigeant de la Jeunesse communiste et de la conféderation général du travail unitaire lié étroitement au parti communisme français. Par la suite, il poursuit donc sa voie au sein de ce parti de gauche et entre dans les instances dirigeantes du parti communisme notamment au comité central en 1928. Enfin en mai 1936 il est élu député de la Seine. Il fonde le Parti ouvrier et paysan françaisactif de 1940 à 1944 mais par la suite Marcel Gitton est consideré comme un «  traitre » par le parti communiste même. C'est dans un climat de France sous tension que s'inscrit cet article publié le 29 mai 1936 répondant à l'article de Marceau Pivert publié deux jours plus tôt. Ainsi le début des années 30 répresentent une crise économique dûe au krach boursier de Wallstreet mais aussi une crisepolitique et sociale où s'observe de nouvelles mutations telles que le chomage et l'inflation et dont le gouvernement et les partis de gauches comme de droites ne présentent de solutions efficaces afin de résoudre ces problèmes. Se développe alors un sentiment antiparlementarisme transmis par les Ligues qui rejettent la république parlementaire et sont vues comme des ligues antifascismes. Ainsi, letournant de l'antifascisme était pris, et la route pour le front populaire ouverte. Mais la tension se manifeste surtout par l'intermédiaire des manifestations de rue et par les provocations des rues de l'extrème droite , l'activité de l'extrem droite redouble avec le mouvement des croix de feu. Le 6 fevrier 1934 l'Action Française appelle a une grande manifestation qui finit en émeute devant lePalais Bourbon.De plus le 13 fevrier 1936 un groupe de ligueur attaque Léon Blum, le soir même le conseil des ministres vote à la dissolution de la ligue de l'Action Française avec la loi votée en janvier 1936 permettant la dissolution des ligue. Les gauches vont donc s'organiser pour riposter face à l'opposition de la droite extremiste. C'est donc dans ce contexte de crise et de violence que s'ouvrela campagne électorale des éléctions législatives. L'entente électorale entre les partis de gauche du front populaire est permise après le ralliement en juin 1934 du parti communisme français a une stratégie d'alliance ( front unique) pronant le rassemblement du prolétariat et des classes moyennes dans la lutte antifasciste. Ainsi en 1934 Maurice Thorez propose le premier pacte d'unité d'actionentre communismes et socialistes. Ce regroupement de partis ouvriers réprésentent la victoire du front populaire lors des éléctions du 26 avril et 3 mai 1936. Léon Blum compose alors son gouvernement comprenant socialistes, radicaux que le parti communisme soutient sans y participer. Ce gouvernement engage des politiques de réformes sociales dans une atmosphere de grande mobilisation ouvriere à...
tracking img