Texte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1175 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I/ Une scène dramatique

1/ Le rôle du hasard
• Le retour du personnage-narrateur aux abords de la source est présenté comme une banale promenade.
• Le paysage renvoie à une scène antérieure : « Pour moi, c’était une histoire finie » qui n’a pas culminé d’un point de vue dramatique.
• Ici, le héros se trouve seul face à l’Arabe qui devient alors son adversaire.
• La surprise n’est pasde retrouver l’Arabe : « J’ai été surpris un temps » mais de le découvrir précisément en train d’occuper cet endroit de fraîcheur convoité par Meursault : « J’étais venu là sans y penser ».
• L’Arabe se trouve dans une position d’abandon dont rêve le narrateur lui-même : « il reposait sur le dos, les mains sous la nuque, le front dans les ombres du rocher, tout le corps au soleil ».

2/ Laprogression dramatique
• Elle est liée à la progression de Meursault : « j’étais assez loin de lui, à une dizaine de mètres ».
• A l’évaluation immobile et plutôt précise succède alors d’abord une avancée sans conséquences : « J’ai fait quelques pas vers la source. L’Arabe n’a pas bougé. Malgré tout, il était encore assez loin. »
• L’évaluation, ici très approximative, justifie l’immobilité del’Arabe ; mais une troisième phrase, soulignée avec insistance et comme étirée dans le temps, donne aux deux phrases précédentes leur caractère suspensif et dramatique : « A cause de cette brûlure que je ne pouvais plus supporter, j’ai fait un mouvement en avant » ; « en me déplaçant d’un pas » ; « Mais j’ai fait un pas, un seul pas en avant ».

3/ Le temps suspendu
• L’instant tragique apour particularité d’être relié à des antécédences : « Le bruit des vagues était encore plus paresseux, plus étale qu’à midi. C’était le même soleil, la même lumière sur le même sable qui se prolongeait ici ».
• Tous ces éléments renforcent le lien avec la scène précédente, mais il s’y ajoute une épaisseur que signalent les anaphores et les rythme binaire et ternaire.
• Du point de vuedramatique, cette scène se rapproche d’une autre journée évoquée au début du roman et qui confère à notre passage le rôle d’une fermeture en boucle : « C’était le même soleil que le jour où j’avais enterré maman ».
• Outre l’aspect funèbre qui contamine cet instant, c’est le temps qui s’est immobilisé : « Il y avait deux heures que la journée n’avançait plus, deux heures qu’elle avait jeté l’ancre dansun océan de métal bouillant ».
• La métaphore joue à la fois sur les rapports entre « journée » et « océan », superposition favorisée par un décor dominé par la lumière solaire, point de départ de confusions et de métamorphoses, agissant concrètement sur les sensations physiques.

II/ Des sensations physiques altérées

1/ La confusion visuelle
• Dans ce décor immobile autantqu’insoutenable, c’est la vision qui est surtout soumise aux incertitudes et à l’aveuglement : « Je devinais son regards par instants, entre ses paupières mi-closes. Mais le plus souvent, son image dansait devant mes yeux, dans l’air enflammé » ; « Au même instant, la sueur amassée dans mes sourcils a coulé d’un coup sur les paupières et les a recouvertes d’un voile tiède et épais. Mes yeux était aveuglésderrière ce rideau de larmes et de sel ».
• La luminosité, ici, loin de rendre claire la perception, est source de confusion : « Peut-être à cause des ombres sur son visage, il avait l’air de rire ».
• De même, le couteau de l’Arabe se métamorphose : « Cette épée brûlante rongeait mes cils et fouillait mes yeux douloureux ».

2/ Les symptômes du malaise
• C’est l’ensemble des sensations qui seconjuguent pour neutraliser la dimension du hasard.
• Ainsi en va-t-il de l’animation de la plage dans la description : « Mais toute une plage vibrante de soleil se pressait derrière moi ».
• De même, la sensation de chaleur constante dans le passage prend plus de relief dans les moments d’immobilité et de suspension : « J’ai attendu. La brûlure du soleil gagnait mes joues et j’ai senti...
tracking img