Texte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1481 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Essai polémique de Sartre « qu’est ce que littérature ? » : préface, paroles à ses adversaires mais discréditées.
L’immoralité : écrire pour se survivre
Bergson et Freud =/= auteur
Flaubert : l’idiot de la famille
Posées par Sartre = 3 parties de son ouvrage
Ecrire : transitif
Intransitif
Diriger vers : quelqu'un
Quelque chose
Texte : maison Monument(sert à marquer la mémoire
Juhannot réflexion sur le livre. Livre et construction
Livre : lieu dans lequel on entre
Le livre est un instrument sacré : XIX siècle sacralisation du livre
Louis Liard 1883 = lecture aux jeune enfant
Ecrivain : maître de morale
Maître de patriotisme
Matérialité du livre = sacralisation du livre
Présentation virile
Cabinet de lecteur = petiteboutique livre à la location
Messe, mort, sommeil
Aux livres : plaisir, distraction
Présentation des femmes : les femmes qui lisent sont dangereuses
Nouvelle dimension : l’auteur (encore sacralisation)
Commercial du livre : éditeur, auteur
Droit d’auteur : inaliénable, éditeur
Adoration pour son grand père
Jean Sartrepense lire passe par des gestes
Lecture médiatisée par sa mère
Par d’interaction
Jean Paul Sartre : comment la littérature m de s’approprier le M et son existence
(La nausée 1938)
La littérature doit racheter l’insignifiance / vie humaine
Sauve grâce à l’art (individualiste) (prise de conscience politique)
G = tournent de sa vie collectif / inégalité  
EngagementLittérature = Art =/= peinture + musique
Prose = « utilitaire par essence » mis au service d’autre chose marche (but précis) action secondaire.
Poésie = langue à son service, danse, art.
Salut en dévoilent le monde
Parole = action
Ecrire = changer
Nouveau roman (réalisme) : art = but
Littérature laissée
Littérature discréditée
But de Sartre : Névrose = littérature
Ironie de Sartre dans ses début =nécessite malgré l’éloignement de son grand père = l’écriture existence
Ecriture = plagiat (inspiration) = comédie
Mise en scène = ce qu’est écrire
Toujours plagiaire
Plagiat pour anticipation =/= imagination
Paradoxe dit adieu à la littérature ( travaille littéraire)
Perspective de la fin du monde = peur de ne plus être lu
Sartre est engagé avec les Maos
Littérature = institutionLittérature : école
Université = programmes / thèses
Pratique ¨+ institution
Littérature = notion mouvante

Définition de la littérature
Sens restreint =/= sens générale (culture générale)
La série des textes écrits = savoirs dans les livre
Littérae humaniores = des lettres plus humaines
Sudia humanitatis = études humaine
Humanités (latin + grec)
Chirurgien = barbierHumanistes = lettres + humaine

Approche + de la dignité + dieu
L’homme va devenir ce qu’il est par les lettres
« ours mal léché » : pline : bébé ours devait être léché par sa mère pour avoir une forme
Hum H = petit ours = devient Homme par l’éducation
Etienne dolet « on cultive les lettres…. »
=Hommes distinguent le bien et le mal
Université ; Paris +
Enseignement dans la rue = licence : grandrhétorique dialectique
Théologie ou droit,
Docteur très tard
Collèges = caritatives par les étudiants pauvres
Enseignement + idées humaines
Renaissance : Clercs, Moine
Humanistes : révoltent, prônent un retour au contact avec le texte, revivre l’age d’or antique (naissance), moyen age (ténèbres).
Renaissance latin déformé, latinsur texte religieux = rhétorique jusqu’au XVII siècle.
XV et XVI siècle moyen français
Du Bellay = plaïade : création littéraires françaises aussi louable que celles d’Ovide
Défense et illustration de la langue française (159)
Antiquité = enseignement langue : grammaire
Rhétorique
De discipline : grammaire + rhétorique / deviennent...
tracking img