Textes fondateurs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2251 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TEXTES FONDATEURS

Définition :
L'expression textes fondateurs, avant de désigner un ensemble de documents relatifs à la création d'une institution, d'un parti, etc. désigne couramment ces documents à vocation littéraire ou non, baignés de mythologie et dont le lien avec l'Histoire peut être très lâche, qui sont associés à l'origine d'une civilisation, d'une culture. Aucune grande culture oucivilisation, aucune grande religion en effet, qui ne s'attache à définir son origine dans des textes. Par exemple, les textes fondateurs du judaïsme et du christianisme sont principalement la Bible, celui de l'islam est le Coran, ceux de l'hindouisme sont, entre autres, la Bhagavad-Gîtâ et les Upanishads; L'Iliade, L'Odyssée, Les Métamorphoses, L'Enéide, peuvent être quant à eux respectivementqualifiés de textes fondateurs de la Grèce et de Rome.

Point de vue scolaire :
Depuis le 28 août 2008, les nouveaux programmes de collège ont accueilli à juste titre une autre œuvre, considérée comme un texte fondateur, L'Epopée de Gilgamesh, dont on sait qu'elle inspira par exemple la Bible, notamment à travers l'épisode du déluge. Plus largement, les programmes de français étendent l'expressiontexte fondateur à toutes les œuvres de fiction qui constituent le patrimoine littéraire français : les romans de Rabelais, Gargantua et Pantagruel ; les romans de chevalerie de Chrétien de Troyes, Le Roman de Renart, pour ne donner que quelques exemples, empruntés au Moyen Âge

La Bible :
Le mot « bible » vient du grec ancien βιϐλία (Biblia), c'est un mot neutre au pluriel qui signifie« livres ». Comme les papyrus égyptiens étaient particulièrement bien préparés à la ville du bord de mer de Byblos, les Grecs empruntèrent le terme de « biblios » pour désigner le « livre » et le mot s'est ainsi conservé jusqu'à nos jours. Ce mot parvint au français par l’intermédiaire du latin bíblia de même sens, à savoir : « les Livres (Saints) » ou « la Bibliothèque (sacrée) ».
Le mot « bible »désigne l’ensemble du corpus des textes religieux juifs (Bible hébraïque) ou judéo-chrétiens (Bible chrétienne). Il désigne, sous l’apparence d’un ouvrage unique, une collection d’écrits très variés (récits des origines, textes législatifs, récits historiques, textes sapientiaux, prophétiques, poétiques, hagiographies, lettres) dont la rédaction s’est échelonnée sur plusieurs siècles.
La Bible hébraïquese nomme TaNaKh, acronyme basé sur les noms de ses trois parties constituantes, la Torah est la loi, les Neviim sont les prophètes, les Ketouvim sont les autres écrits. Un article spécifique a pour objet l'étude du Tanakh.
La Bible hébraïque fut traduite en grec ancien à Alexandrie, suivant l'obligation faite à tout navire mouillant dans son port de livrer une traduction et un original deslivres tenus à bord au dépôt de la Bibliothèque d'Alexandrie, et aussi pour permettre aux juifs résidant en Égypte d'étudier un texte devenu pour eux incompréhensible, car ils ne connaissaient plus l'usage de l'hébreu. Cette version dite des Septante fut utilisée plus tard par Jérôme de Stridon pour compléter sa traduction latine de la Bible à partir de l'hébreu (la Vulgate) et par les "apôtres desSlaves" Cyrille et Méthode pour traduire la Bible en slavon.
Les chrétiens nomment Ancien Testament la partie de la Bible qui reprend les textes canoniques du Tanakh et d'autres textes antiques non repris par la tradition judaïque. La Bible chrétienne contient en outre un Nouveau Testament qui regroupe les écrits relatifs à l'avènement de Jésus-Christ. Le mot « Testament » traduit du latintestamentum, correspond au mot grec διαθήκη qui signifie « convention » ou « disposition écrite » (d'où « testament ») qui devint dans le contexte biblique « pacte » ou « alliance ».
Le premier livre qui soit sorti des presses de Gutenberg a été la Bible dans la version latine de saint Jérôme, la Vulgate.

Le Coran :
Le Coran (arabe : القرآن ; al Qur'ān, « lecture ») est le livre sacré de l'islam....
tracking img