The hours - commentaire du film

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2592 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Juliette Malo – commentaire libre de « The Hours » le film

The Hours

The Hours a été réalisé par Stephen Daldry d’après le roman de Michael Cunningham. La musique a été composée par Philip Glass. Ce film est construit autour du roman Mrs Daloway dont chaque personnage est un écho indirect. Par touches successives et nuancées, est mis en scène le destin de trois femmes et de ceux qui lesentourent. Virginia Woolf, grande romancière du début du XXe siècle, s'ennuie dans la banlieue de Richmond, au Royaume-Uni, où son mari Leonard l'a emmenée pour qu'elle se repose. Laura Brown, mère au foyer dans l'Amérique des années 50, lit Mrs. Dalloway et souhaite changer de vie, car la sienne ne lui convient plus. Clarissa Vaughan, éditrice de New-York au xxie siècle décide d'organiser uneréception en l'honneur de son meilleur ami et ancien premier amant, Richard, atteint du sida. Ce film est complexe non seulement dans la construction adoptée mais dans sa signification sous jacente. Il est construit comme une œuvre littéraire par touche de connotations.
Nous nous intéresserons donc à ce que signifie ce film, en étudiant successivement sa construction filmique, la symbolique dupersonnage central « le poète » et la notion de la Mort.

I) Les Correspondances dans « The Hours »

A) Vers une construction symbolique

Le livre Mr Daloway constitue le principal lien filmique d’un film qui prend racine dans l’adaptation d’un ouvrage littéraire : tout comme une œuvre littéraire poétique, il est construit de façon métaphorique. Les images se font écho : les trois histoiresse ressemblent, tout comme la vie de chaque être humain. Chaque être humain qui représente un peu toute l’humanité. L’image qui devient symbole, une forêt de correspondances au sens Baudelairien du terme. Les premiers tours de force du réalisateur est donc de superposer des plans qui se font écho. Par exemple, au début de The Hours, on observe que l’image de Virginia et de Clarissa se mélange aumoment où elles font leurs toilettes matinales. Les phrases des personnages s’entrecoupent : Virginia dicte, Laura lit à voit haute et Clarissa parle « je pense que je vais aller acheter les fleurs moi-même ». Le lien filmique est ainsi présent par ce biais. Les plans, les personnages se font écho et symbolise l’Humanité face à la Mort. Le livre est un lien visible entre le réalisateur qui adapteun ouvrage, Virginia qui écrit un livre, Laura qui devient bibliothécaire, Clarissa qui édite des livres, Richard, poète lui aussi, Leonard imprimeur/éditeur. Tout tourne autour de l’écrit. Les derniers mots provenant d’une Lettre de Virginia à son mari. Cette lettre parle d’amour, de bonheur et des heures…
Le réalisateur en prenant le parti d’une construction métaphorique est devenu poète del’image. Mais qu’est-ce qu’un poète au cinéma ?
L’Art du poète et du réalisateur est le cadrage. Savoir commencer et terminer, savoir moduler les séquences. Dans The Hours, le poète s’est Richard, or, Richard s’est jeté par la fenêtre et ce n’est pas un hasard : il se jette hors du cadre, hors de la vie et en même temps clos son existence : il s’agit là d’un paradoxe. Virginia, autre figure poétique,est morte dans une rivière mais il reste quelque chose : un livre, une lettre, une lettre qui parlait d’amour, de l’amour entre les êtres. Car l’espace c’est cela, la distance entre les êtres et l’amour remplit cet espace. Certain on besoin de plus, de plus d’amour, de plus d’espace, alors, il se jette dans le vide, dans l’espace infini de la mort et de la non vie pour un appel à plus de vie et àplus d’amour, à plus d’espace. Partir hors du cadre tout en montrant ce cadre. Ils se sacrifient pour donner ce que cherchait les autres : un sens à l’existence. On observe donc que le poète cadre son texte, le réalisateur cadre son film. La vie est une sorte de tableau où la mort marque la clôture de l’existence des êtres en tant qu’individu. La question de la Mort est montrée de façon...
tracking img