Theatre de l'absurde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1140 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Samuel BECKETT
Samuel Beckett est né en 1906 et mort en 1989. Il est un écrivain, poète, dramaturge et essayiste irlandais d’expressions anglaise et française. Il a été prix Nobel de la littérature en 1969. Il devient lecteur d’anglais à l’Ecole normale supérieure.
Il a été l’auteur de roman tel que Malone meurt en français ou Murphy en anglais, mais il a surtout été dramaturge de pièce dethéâtre de dérision.
Sa pièce la plus connue est une pièce française En attendant Godot, écrite en 1952, mais il en a aussi écrit d’autres tels que Oh les beaux jours en français, ou bien Whoroscope qui est un poème anglais.

Pièce : En attendant Godot
En attendant Godot est une pièce de théâtre de l’absurde écrite en deux actes. Elle est publiée pour la première fois à Paris en 1952. Laparticularité de cette pièce est que les scènes ne sont pas annoncées mais porte la date d’un jour à la première et à la dernière page. C’est l’histoire de deux vagabonds, Vladimir et Estragon qui attendent un homme, Godot, celui-ci ne viendra jamais. Durant toute la pièce, ils l’attendent et tentent de se distraire afin de faire passer le temps. Les deux personnages parlent mais on à l’impressionqu’ils tiennent tous les deux un discours très différent. Ceci monter la difficulté de la communication et introduit ainsi le fait d’absurde. A l’époque, la pièce fit un scandale. Durant les premières semaines la moitié de la salle sortait avant la fin du premier acte pendant que l’autre moitié faisait du bruit pour gêner les acteurs. C’est ce qui l’a rendu célèbre : les gens se déplaçaient pour vivrele scandale, plus que pour découvrir un jeune acteur.

Théâtre de l’absurde et de dérision
Définition :
Le théâtre de l'absurde et de la dérision est un type de théâtre apparu au XXème siècle dans les années 1940. Il se caractérise par une rupture totale par rapport aux genres classiques, tels que le drame ou la comédie. Il s'agit d'un genre traitant généralement de l'absurdité de l'Homme etde la vie en général, qui mène toujours à la mort. Le mot absurde vient du latin absurdus, qui signifie discordant qui est contraire aux lois de la logique et de la raison.
Les plus grands auteurs qui ont bouleversé les conventions de ce genre sont : Samuel Beckett, Eugène Ionesco et Fernando Arrabal.
Les thèmes récurrents de ce « mouvement » sont la solitude l’homme, le tragique del’existence, le néant, l’impossibilité de communiquer et l’angoisse humaine devant la mort. Le terme « absurde » a été emprunté à la philosophie existentialiste et désigne l’absurdité de la condition humaine.
On caractérise le théâtre d’absurde car dans les pièces, les auteurs reprennent la dérision humaine. En cherchant le sens des mots, l’homme s’angoisse et a peur de ne pas y parvenir. Les personnageserrent souvent dans ce monde sans le moindre repère, prisonniers d’eux même et, parfois de leur ignorance.
Ce théâtre est une forme où l’on peut tout oser, utiliser son imaginaire sans se limiter et surtout ne pas se fier à la réalité. Il s’oppose au réalisme du théâtre.

Les débuts du théâtre de l'absurde et de la dérision :

Le théâtre de l'absurde et de la dérision connait ses premierssuccès en 1953, c'est dans les quartiers latins de Paris qu'il est le plus joué. A cette époque le traumatisme de la Seconde Guerre Mondiale suscite chez les intellectuels un débat. L’écrivain devrait-il s’engager dans le débat politique et public pour éviter que des horreurs tel que la seconde guerre mondiale ne se reproduisent ? Aussi beaucoup d’écrivains viennent de vivre des expériences affreusesqui vont contribuer à l’apparition d’une littérature de la dérision.
Le théâtre de l’absurde se caractérise alors par la disparition de l’histoire (les situations n’évoluent pas), la crise du personnage qui est parfois présenté comme un pantin qui perd son identité et un tragique de la conscience (solitude, souffrance, absurdité de la condition humaine). Il dénonce la société sur un ton...
tracking img