Theatre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1020 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
THÉÂTRE - nom masc. - Genre littéraire consistant à faire représenter sur une scène un texte dialogué joué par des acteurs.
ETYM.: du grec theatron = " le lieu d'où l'on regarde (de theomai= "je regarde ", "je suis spectateur".
Le théâtre se distingue des autres genres littéraires comme le roman ou la poésie par le fait que l’œuvre ne se réduit pas au texte: il est certes possible de la lire,et certaines pièces importantes - Le Soulier de satin de Claudel ou les textes qui composent Un spectacle dans un fauteuil de Musset - ont été présentées sous forme de livre avant d'avoir été effectivement montées. Cependant, l’œuvre théâtrale ne prend sa véritable dimension que lorsqu'elle est présentée sur une scène. D'où un certain nombre de caractéristiques qui font la spécificité du théâtre:la présence d'individus en chair et en os (les acteurs) évoluant dans un espace à part (la scène avec son décor), se faisant les porte-parole d'un texte tout en se soumettant à la lecture qu'en propose le metteur en scène; tout cela se déroulant sous les yeux d'un public.
De la réunion de tous ces éléments peut naître une impression de réalité dont certains dramaturges ont joué: le spectacle estdoté d'une présence et d'une immédiateté qui font inévitablement défaut au texte écrit. Mais, à l'inverse, lorsque l'on assiste à une pièce de théâtre, on peut tout aussi bien être frappé par les inévitables conventions qui accompagnent toute forme de représentation. C'est pourquoi, au théâtre, selon un mot de l'écrivain argentin Borges, on trouve des individus qui font semblant d'être d'autresqu'eux-mêmes (les acteurs) devant d'autres individus qui font semblant de les prendre pour ceux-ci (les spectateurs). Le théâtre serait impossible sans cette illusion partagée.
La fonction du théâtre n'est pas radicalement différente de celle des autres genres littéraires. Le théâtre entend divertir ou convaincre, plaire et éduquer; il représente la réalité, mais soumet celle-ci à une stylisationqui, lui donnant forme et cohérence, la fait accéder au rang d'œuvre d'art. Pour parvenir à ses fins, il dispose d'un langage propre qui pose des problèmes spécifiques. Ce langage n'est pas seulement celui des mots, mais il utilise aussi celui des gestes et des signes (costumes, décors, mouvements, musique, etc.), d'où la question de savoir si le théâtre doit être d'abord un texte parlé (comme chezRacine ou Claudel) ou s'il doit mettre l'accent sur les moyens d'expression qui lui appartiennent en propre (Artaud).
Le langage théâtral, de plus, ne peut aller aussi loin que le roman dans la peinture des personnages ou dans la description des situations: ainsi que le souligne Ionesco, il est contraint à une certaine forme de simplicité et doit souvent se résoudre au stéréotype. Faut-il dansces conditions jouer à fond la carte de la caricature et de la charge comme nous y invite le nouveau théâtre ou faut-il se risquer sur scène à l'analyse psychologique ou au débat philosophique ?
Enfin, le langage du théâtre est par nature un langage qui s'adresse non pas au lecteur dans la solitude mais au groupe, à la collectivité. Quelle doit être, dans ces conditions, sa fonction? Doit-il êtreau service de la catharsis, permettre à l'individu de se libérer des passions qui menacent la collectivité en s'identifiant aux personnages malheureux de la tragédie comme nous y invite l'esthétique antique? Doit-il, à l'inverse, provoquer une prise de conscience de nature critique et politique comme le veulent Brecht et les dramaturges engagés ?
Le théâtre, par son origine, est religieux. Il naîten Grèce d'une célébration du culte de Dionysos, puis d'autres dieux et héros. Il renaît au Moyen Age dans les églises puis devant les églises. Il en a gardé un caractère de célébration, de liturgie ou, idéalement, devrait l'avoir gardé. Aussi n'y a-t-il pas lieu de s'étonner de tout ce qui est conventionnel (des jeux de scène à la diction) dans cette manifestation essentiellement symbolique....
tracking img