Theatres illusions et verité

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1686 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
En quoi peut-on dire que le théâtre est le lieu de l’illusion et en même temps de la vérité ?

• Introduction

Le théâtre est le domaine de prédilection de nombreux auteurs aux 17ème et 18ème siècles. C’est au cours de cette période qu’il prend véritablement toute son ampleur. Il est alors considéré comme une véritable forme d’écriture reconnue et permet aux différents mouvementslittéraires de s’exprimer. C’est au cours du mouvement baroque (1600-1660) que auteur et metteur en scène sont dissociés ; ainsi la mise en place d’un spectacle est complète. De cette manière, «  pourquoi peut-on dire que le théâtre est illusion tout en étant dans le même temps le lieu d’expression de la vérité ? » Dans un premier temps, le théâtre permet au spectateur comme au lecteur de laisserlibre cours à son imagination, lui permettant de mettre en scène ses propres situations ainsi que personnages et ainsi, de prendre parti au jeu de l’illusion. Dans un second temps, celui-ci retranscrit le quotidien de tout à chacun, permettant ainsi à tous de s’identifier tout en donnant lieu à l’expression des sentiments à travers le jeu des comédiens. Dans ce cas, n’y a-t-il pas complémentaritéentre l’illusion et la vérité au théâtre ?

Première partie

• Le théâtre est un lieu de convention

Une ' uvre théâtrale adaptée en spectacle peut être considérée comme une activité dont le but est de divertir, instruire ou encore toucher émotionnellement. Une pièce fait plus ou moins appel à l’imagination du spectateur, selon que l’illusion s’appuie sur un décor ou non. Pour cela, lemetteur en scène a recours à des éléments représenter l’illusion. D’autre part, le spectateur joue son rôle, il doit croire en l’illusion pour que celle-ci soit crédible. En effet, la construction d’un récit, d’une histoire lors d’une pièce passe aussi par les éléments matériels utilisés. Cela comprend les décors, les bruitages et effets sonores, les jeux de lumière, eux même au service del’illusion et permettant au spectateur de percevoir une ambiance. De plus, les costumes utilisés participent à la mise en place de cette illusion, tout comme le choix des personnages. Leur apparence physique doit correspondre avec la personnalité décrite lords de la pièce pour que l’illusion soit totale. De même, le metteur en scène a recours à des objets, sollicitant plus ou moins l’imagination duspectateur. Ceux-ci peuvent représenter concrètement une pièce, un lieu, comme une chambre, ou bien avoir un côté abstrait, incitant le spectateur à imaginer le lieu précis. Dans tout les cas, ils ont un rôle important lors d’une représentation comme celui qu’a fauteuil dans « Le mariage de Figaro » de Beaumarchais. Certains objets permettent même de faire avancer l’intrigue, comme le sac utilisé dans« Les Fourberies de Scapin ». Tout ceci met en place un monde fictif, un monde de convention, permettant l’illusion de la réalité.

• L’intrigue mise en scène est imaginaire

D’autre part, le rôle du spectateur n’est pas moindre puisque pour que l’illusion opère il faut que celui-ci y soit réceptif. En effet, une représentation de théâtre ne dure que l’espace du temps du spectacle et doncde la pièce. Ainsi, celle-ci est éphémère et le spectateur doit en comprendre les subtilités au cours même de l’action. De plus, la mise en scène a pour but de bâtir l’illusion, tout n’y est donc qu’artifice. Le spectateur doit alors prendre part à ce jeu de l’illusion pour entrer dans la pièce. Il est au second plan lors d’un spectacle, ce grâce au quatrième mur invisible. Ceci étant le fait deconsidérer la présence d’un mur entre la scène et les spectateurs, empêchant ainsi tout échange avec les acteurs. Ceci ayant pour but d’accentuer encore le côté de l’illusion. Ainsi, ces facteurs, ajoutés au jeu des comédiens, permettent de dire que le théâtre est bien le lieu de l’illusion, tout y étant pour que le spectateur soit face à une véritable représentation, une reproduction...