Theme generation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2682 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DEVOIR N°1
Présentation type synthèse : Le texte qui nous est présenté, intitulé « Pas facile de devenir adulte en Europe », a été écrit par Brigitte Perucca en avril 2006. Il traite des mœurs encrées dans les cultures européennes à l’approche de l’entrée dans la vie adulte.
La sociologue C. Van de Velde dresse une étude sur les difficultés que rencontrent les jeunes européens àrentrer dans la vie adulte.
Elle expose les différents cas que vivent les jeunes européens selon les cultures (scandinave, latine, anglo-saxonne), les mœurs, mais aussi ce que permet le système des différents Etats. En se basant sur des témoignages, et surtout sur la perspective de ces jeunes (appréhensions, expèriences).
C. Van de Velde nous dresse comme une liste, dans laquelle les jeunesfrançais ont une vision inquiétante des choses. Les français sont contraints dans un système qui mélange différents problèmes : financiers, culturels et psychologiques.
Ecrit personnel : De nos jours il est couramment dit que les jeunes connaissent plus de difficultés que leurs parents. Notamment pour prendre leur indépendance et rentrer dans la vie adulte. A la question de savoir s’il estinquiétant ou rassurant de rentrer dans la vie adulte, nous traiterons tout d’abord ce qu’est la vie adulte (avant et après la majorité), puis le coté décisif des études (comme tournant dans la vie d’un jeune) pour enfin parler des différents problèmes rencontrés par les jeunes.
Tout d’abord nous allons voir ce que représente la vie d’un adulte a travers le regard d’un mineur et la visiond’une personne majeure, puis aborder le sujet d’une prise de conscience.
Une personne mineure c'est-à-dire âgée de moins de dix huit ans en France, a une certaine perspective de la vie active, autrement dit celle d’un adulte. Car pour un mineur, il associe inconsciemment, vie active et vie adulte. Même s’il existe une différence pour quelqu’un de plus mature, pour lui associer travail et « grandepersonne » est naturelle. Si un mineur a une vision aussi simpliste des choses c’est parce qu’il voit sa vie future a travers celle de ses parents, que cela soit positif ou négatif. En psychanalyse, il est très souvent mentionné le fait que l’enfant s’identifie à ses parents ou un membre de sa famille. Après il est difficile de partager les avis de ces mineurs sur une question comme celle posée.Puisque la personne mineure se base sur ce qu’elle entend chez elle, quand par exemple il entend ses parents parler de leurs travails respectifs. Quant a la personne majeure les avis divergents et se forme avec une première expérience dans le monde du travail s’il y a eu.
Le jour où le mineur acquiert la majorité on entend très souvent dire « Alors ca fait quoi d’être majeure ? » et la plupart dutemps la réponse est « Rien ». C’est une réponse banale pour une étape de la vie importante. La majorité rime avec responsabilité. Une fois majeure, en France notamment, on peut disposer de ses droits de citoyen (comme voter, recevoir sa carte électorale), mais aussi pouvoir passer le permis considéré comme une grande marque d’indépendance, évènement une fois encore bien illusoire (pour la raisonsuivante : le financement du permis est possible grâce aux parents, puis ce n’est rien de le passer il faut pouvoir s’acheter une voiture et l’entretenir etc). Ce sont des traits communs qui viennent directement à l’esprit quand on acquiert la majorité, mais on ne pense pas toujours à se demander comment notre situation va changer, sur le plan administratif. Comme par exemple, notre sécuritésociale, notre mutuelle, notre responsabilité en générale dans la société. Pour une personne majeure, la perspective des années à venir peut être inquiétante selon les difficultés rencontrées et les milieux sociaux culturels. C’est cette perspective de nos responsabilité qui font que beaucoup de jeunes préfèrent fuir leur responsabilité, plutôt que de les assumer, à cause du manque de communication...
tracking img