theorie de la firme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3192 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 janvier 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Alexandre PELLATON
CREGO (bâtiment 19)
alexandre.pellaton@wanadoo.fr

THEORIES DE
LA FIRME
I.A.E Montpellier
Année universitaire 2006/2007

Master 1 commun

Firme = F° de
Production

Théorie néo-classique de la firme
Remises en cause
Baumol
Simon
Liebenstein
Chandler
Cyert et March

Théorie
des
conventions
Firme = système
cognitif collectif

Théorie des
droits depropriété

Théorie de
l’agence

Firme = nœud de contrats

Théorie des
coûts de
transaction

Théorie
évolutionniste

Firme =
alternative au
marché

Firme = système
de compétences

1

Chapitre 2: LA THEORIE DES COUTS DE TRANSACTION

1. Coase et les nouveaux
fondements de la firme

2. Williamson et la théorie des
coûts de transaction

1. Coase et les nouveaux fondementsde la firme
Abandon de la « firme point » du modèle néo-classique

Prise en considération de la firme comme objet d’étude

Reformulation des questions posées à la théorie de la firme

Reconstruction théorique à partir de la question
fondamentale de la nature de la firme

2

1. Coase et les nouveaux fondements de la firme
• Question de la nature de la firme soulevée dans l’articlefondateur de Ronald Coase: « The Nature of the Firm » (1937)
• Pourquoi, dans une économie de marché au sein de laquelle les
prix sont sensés assurer la coordination de l'activité économique,
des organisations, caractérisées par la suppression du mécanisme
de prix, émergent-elles ?
• « Poser la question de la nature de la firme, c’est considérer la
firme comme une forme particulièred’organisation économique,
un arrangement institutionnel alternatif au marché, et se demander
ensuite pourquoi cette forme existe: pourquoi des firmes? » (Coriat
et Weinstein, p.45)

1. Coase et les nouveaux fondements de la firme

Coase part d’une célèbre métaphore de D. H. Robertson:

Les firmes sont des « îlots de pouvoir
conscient dans un océan de coopération
inconsciente »

Dans l’économiecontemporaine ces îlots sont souvent
des continents (chiffre d’affaire de certaines
entreprises supérieur au budget de certains états)

3

1. Coase et les nouveaux fondements de la firme

Pour Coase, Marché et Hiérarchie sont donc 2 formes de coordination
économique alternatives
Marché

Firme (Hiérarchie)

Coopération des agents
économiques inconsciente par
le système de prix («main
invisible » d’A. Smith)

Coordination administrative
consciente par l’autorité de
l’entrepreneur

Spontané

Délibéré

1. Coase et les nouveaux fondements de la firme

2 questions se posent alors:

• Pourquoi ces 2 formes de coordination ?

• Comment se fait le choix entre firme et marché ?

4

1. Coase et les nouveaux fondements de la firme
Pour Coase, le recours au marchéa un coût
Rompt avec la pensée néo-classique

2 séries de coûts:
• Coûts de recherche et d’information
• Coûts de négociation et de décision

1. Coase et les nouveaux fondements de la firme
Coûts de recherche et d’information

Exemple: l’achat d’une voiture

Collecter de l’information sur les différentes offres,
se déplacer chez différents concessionnaires,
essayer, comparer etc…Coûteux en temps et en transport

5

1. Coase et les nouveaux fondements de la firme
Coûts de négociation et de décision

Exemple: l’achat d’un appartement
Se déplacer dans les banques si l’achat est financé par
un prêt, dans les agences immobilières, visiter les
appartements, chez le notaire etc…

Processus de décision long et coûteux

1. Coase et les nouveaux fondements de lafirme

• La coordination administrative interne à la firme permet de
faire l’économie de ces coûts
• Suppression du système de prix à l’intérieur de la firme, au
profit d’un mode de coordination centralisé reposant sur l’autorité
« Si un travailleur se déplace du service X vers le service Y, ce
n’est pas à cause d’un changement de prix relatifs, mais parce
qu’on lui ordonne de le faire »...