Theorie et analyse budgetaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 102 (25275 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan du cours : Theorie et politique budgétaire

Chapitre I : Dynamique de la doctrine des finances publiques

Section 1: la diversité de la doctrine des finances publiques (ouvrage gestion des finances de l’Etat, pages 15-30)

Section 2 : Typologie des politiques et des théories budgétaires ( ouvrage budget et politique budgétaire, pages 32-54)

Chapitre II : L’équilibre budgétaire(ouvrage gestion des finances de l’Etat : pages 637-659 et 664 à 677)

Section 1 : cadre théorique de l’équilibre budgétaire

Section 2 : mesure de l’équilibre budgétaire

Chapitre III : Déficits budgétaires et effets

Section 1 : théories explicatives de l’augmentation des dépenses publiques (document personnel)

Section 2 : modalités de financements des déficits et leurs effets (articlepersonnel)

Chapitre IV : Budget et endettement

Section 1: théories de l’endettement

Section 2 : approches de traitement de la dette des pays en voie de développement.

Chapitre I : Dynamique de la doctrine des finances publiques

Section 1: la diversité de la doctrine des finances publiques.

LES FINANCES PUBLIQUES DE L’ÉTAT

LA DYNAMIQUE D’UNE DISCIPLINE

f L’étude de ladynamique des finances publiques n’est pas un exercice sans utilité. Ce n’est pas parce que cette étude satisfait une légitime

j curiosité sur l’évolution de cette discipline, mais sa pertinence se mesure notamment à son intégration dans les matériaux de recherche comme outil indispensable pour toute réflexion en la matière.

Il suffit d’ailleurs de dénoter que les modèles budgétaires modernes ontun rapport étroit avec le passé proche ou lointain des Etats où ils sont développés. De même, les mécanismes et les techniques qui y sont afférents plongent leurs racines dans le développement parallèle d’enjeux idéologiques, juridiques, politiques, économiques et financiers ayant littéralement influencé les systèmes institutionnels de ces Etats.

Ceci étant, les finances publiquesd’aujourd’hui doivent être comprises comme le produit d’un processus dynamique et interactif qui a évolué suivant des normes en constante mutation et en fonction de certaines particularités intrinsèques au système institutionnel national.

C’est pourquoi, il y a lieu d’abord de comprendre la dynamique des finances publiques comme le produit d’un développement cumulatif et diversifié de la doctrine économiqueayant conduit progressivement à la manière dont elles sont réfléchies et gérées à l’heure actuelle ; la relation entre les diverses doctrines économiques du passé et les pratiques budgétaires d’aujourd’hui est absolument dialectique (Section I).

Ensuite, la dynamique des finances publiques peut être ressentie à travers la perfectibilité des fondements juridiques qui régissent les rapports entreles composantes du système financier public. On ne saurait donc masquer les évolutions incessantes que connaissent aujourd’hui ces fondements et qui doivent attirer toute notre attention pour comprendre d’où les règles du droit budgétaire tirent leur validité (Section II).

SECTION I. La diversité de la doctrine des finance publiques

L’évolution des théories financières dépend aussi bien desfaits que des idées. Pour bien comprendre ces théories, il convient d’explorer leur genèse, d’identifier les axiomes sur lesquels leur logique repose et surtout les restituer dans leur contexte initial. Les théoriciens semblent, en effet, avoir souvent suivi les représentations dominantes de leur époque, tout en contribuant à les formaliser. Chacun s’est ingénié à faire prévaloir un éclairagenouveau sur les réalités en évolution.

Ainsi, nous serions tentés d’explorer d’abord les finances publiques à ftravers la doctrine économique universelle, qui semble marquée par des paradigmes tantôt convergents, tantôt divergents (1). Ensuite, notre attention sera focalisée sur une autre construction théorique que les recherches en finances publiques ne lui reconnaissent que peu de place...
tracking img