Theorie sen

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7601 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1. DEFINITIONS

1. Circuit électrique

Les circuits électriques qui vous sont familiers comprennent principalement, un générateur d'énergie (parfois appelé dipôle actif) et un récepteur d'énergie (parfois appelé dipôle passif) reliés par des conducteurs.

1. Dipôle

Un dipôle est un élément possédant ,chacun pouvant avoir un potentiel. Le potentiel de chacun despôles est référencé par rapport à un point 0 appelé généralement la masse.

2. Générateur d'énergie ou dipôle actif

Un générateur d'énergie est un dipôle de l'énergie à un dipôle récepteur d'énergie. Ces générateurs peuvent être des batteries, des piles, le secteur EDF, des alimentations dites régulées ou des générateurs de fonctions...

Le générateur a deux pôles qui ne sontpas électriquement identiques.

3. Récepteur d'énergie ou dipôle passif

Un récepteur d'énergie est un dipôle absorbant de l'énergie dont une partie se dissipe sous forme de chaleur (effet calorifique). Ce dégagement de chaleur est parfois accompagné d'un effet mécanique ou chimique suivant la fonction remplie par le récepteur. Ces récepteurs peuvent être des éléments résistifs,diode, moteur …

2. Différence de potentiel

On appelle différence de potentiel aux bornes d'un dipôle, la différence entre le potentiel d'une borne du dipôle et le potentiel de l'autre borne du dipôle. Elle est l'une des caractéristiques du générateur d'énergie.

La différence de potentiel s'exprime en volt dont le symbole est V.

On la note dans les expressions littérales pardes lettres qui indiquent les bornes du dipôle, et sur un schéma par une flèche. On remarquera sur le schéma ci-dessous que l'on peut définir deux différences de potentiel aux bornes d'un dipôle.
[pic]

Remarque : le dipôle D peut être un générateur ou un récepteur d'énergie.

ETUDE D'UNE DIFFERENCE DE POTENTIEL CONTINUE

CE SIGNAL SERA FOURNI PAR UNE ALIMENTATION RÉGULÉE (A.R.)

On vousdemande de

- Fixer la tension de l’A.R. à 6 volts à l’aide du voltmètre intégré dans l’A.R. (numérique ou analogique),

- Contrôler cette tension à l’aide du multimètre numérique MX579 et l’ajuster si besoin,

- Initialiser la trace de l’oscilloscope en plaçant le sélecteur de couplage d’entrée sur GD,

- Appliquer le signal sur la voie A (CH I) de l’oscilloscopeen plaçant le sélecteur de couplage d’entrée sur DC (ou =),

- Observer le signal et relever son oscillogramme puis son chronogramme.

[pic]

- Quelle est la relation [pic] :

[pic]

- Placer le sélecteur de couplage d’entrée sur AC, que constatez-vous ?

Remarque :
Pour observer un signal continu à l’oscilloscope le coupleur d’entrée trois positions doitêtre placé sur :

Conclusion :
Une D.D.P. Continue conserve la même valeur à toutes les dates.
Cette valeur est la valeur moyenne du signal ; elle sera notée U.
C’est aussi parce que cette valeur moyenne est constante que nous parlerons de tension continue.
ETUDE

D'UNE DIFFERENCE DE POTENTIEL SINUSOÏDALE

1. RELATION DE DEFINITION

Afin d'obtenir une différence de potentielsinusoïdale aux bornes d'un générateur de fonction, il convient de régler d'une part la forme d'onde. D'autre part, le signal est caractérisé par sa valeur maximale et sa périodicité à reprendre les mêmes valeurs.

Ces trois éléments se retrouvent au niveau de la relation de définition ci-dessous :

[pic]

1. La forme d'onde

Elle apparaît par la fonction sinus : sin

Les propriétésde la fonction sinus sont que le [pic] varie entre (+1) et (-1) de façon périodique et que x représente toujours un angle c’est à dire une grandeur variant entre [pic] et [pic] radian.

2. La valeur maximale

Elle apparaît par le terme (UEM)max ; cette valeur est appelée également l'amplitude du signal ; elle est obtenue lorsque le sinus est maximum et égal à 1. C’est un nombre...
tracking img