Theorie d'organisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1811 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
THEORIES D’ORGANISATION DES ENTREPRISES

L’école classique d’organisation
Ecole des relations humaines
Ecole des systèmes

L’école classique d’organisation

C’est la différence de l’école classique de l’économie, c'est-à-dire ce qui est à la base de la société industrielle. L’école classique d’organisation est la fille de la société industrielle. De qui s’agit-il ? En principe, desingénieurs ou des chefs d’entreprises qui se trouvent face à l’industrialisation sauvage, ce sont donc des personnes qui réfléchissent à l’amélioration du fonctionnement.
Auteurs :
Taylor (1856-1915), US, ouvrier (donc pas riche). A 28 ans, il est ingénieur et travaille à Bethlehem Style Incorporation. En 1890, il se met à son compte jusqu’à sa mort.
Il constate la pagaille dans le systèmeproductif. Il faut que les ouvriers soient plus productifs pour pouvoir améliorer leur condition ; il lutte donc contre la productivité :
- rationalisation du travail ; Organisation Scientifique du Travail (OST) ; se fait en 4 phases : - phases d’observation : observation des mouvements, des gestes des postures du travailleur
- analyse critique du processus (gestes inutiles, mauvaises postures) ;équipement (ex : tapis roulant pour amener matériel)
- restructuration ; refaire faire le travail, chronométrer et définir le temps standard de travail pour chaque tâche ainsi que le temps de repos. Cela donne la durée d’une séquence opératoire
- réorganisation générale
- système des salaires stimulants
- payement à l’année, en nature, donc non productif
- payement au nombre de pièceproduites : stimulant, mais Taylor pense que ce n’est ni efficace ni équitable car c’est un calcul marginaliste
- organisation de l’entreprise : l’ouvrier produit et le contre maître organise et hiérarchise. Taylor pense qu’il faut sécuriser donc propose des contre maîtres qui surveillent les ouvriers et des techniciens qui organisent le travail. Ceci est le système de staff (travailleur) on line (c’estla hiérarchie qui conçoit).

Avenir du taylorisme :
- se développe très vite aux US. Pendant la 1ère guerre mondiale, l’industrie est très organisée, l’armée est supérieure et efficace grâce au matériel pendant longtemps.
- en Europe de l’Est, il sa développe après la 1ère Guerre Mondiale. Dans les années 20, des pèlerinages sont faits aux US jusqu’en 1960 pour voir comment ils organisent lesateliers.
- En Europe de l’Ouest et particulièrement en France, le taylorisme est introduit dans les industries de textile, dans les ateliers de femmes non qualifiées. Au début (années 20-30), les syndicats sont pour ce système. Par la suite se passe un enchaînement productiviste. Après la 2nde Guerre Mondiale se produit une réaction anti taylorisme des syndicats.
- Dans les pays communisteset plus spécialement en Russie, vers ¸se crée un « héro » à la sauce soviétique autour duquel une légende naît, Stakanov. Il travaille dans une mine et soi disant fourni un travail exceptionnel car il a pensé a comment améliorer son rendement, il part donc ensuite dans des conférences sur la façon de travailler. Le stakanovisme est donc développé puis utilisé comme règlement de compte. Si letravail est mal fait, cela emmène le travailleur en camps de concentration.
- en Chine, le taylorisme se développait sur les côtes et dans les grandes industries qui fonctionnent mal. Une équipe d’ouvrier qui s’inspire de « la pensée de Mao Tsé Toung » réorganisent leur production.

Fayol (1861-1925), France, fils de bourgeois, ingénieur brillant, rentre dans une société minière dont il devient ledirecteur. Il se rend compte qu’il fau donner une plus grande place aux problèmes de gestion. Il faut responsabiliser le constat de la gestion, qu’on forme le personnel et qu’on l’assiste (tout le monde ferait alors de la gestion). Un seul chef serait assisté par des personnes au lieu de plusieurs (théorie de Taylor), la hiérarchie serait donc plus simple et plus claire.

Henri Ford 1er...
tracking img