Theories sur la securite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 277 (69175 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
THEORIES DE LA SECURITE
POLI401 – (4 ECTS) Obligatoire en 2ème cycle en sciences politiques, orientation relations internationales

Notes provisoires rédigées par Barbara Delcourt

Commentaires et critiques : bdelcou1@ ulb.ac.be

Année académique 2006-2007

1

Objectif du cours Il est généralement admis que le champ de la sécurité est une construction intellectuelle qui doit êtreappréhendée à travers l’histoire des idées et qui requiert une démarche multidisciplinaire. En effet, la question de la sécurité trouve son fondement dans une réflexion sur la violence organisée. Elle interroge, d’une part, la nature humaine – la violence est-elle un phénomène inhérent à la nature humaine ou le produit de la « civilisation » ?– et soulève, d’autre part, le problème des formes de(dé-)légitimation de la guerre par les doctrines politiques, les religions (notions de guerre juste, djihad, pacifisme…), le droit international et les institutions internationales. Une véritable généalogie des théories de la sécurité imposerait également d’investir le champ des études stratégiques classiques, d’étudier les enjeux liés à la course aux armements, à la dissuasion, au désarmement et à lalutte contre la prolifération des armes de destruction massive, ainsi que d’analyser les doctrines émanant tant des administrations internationales que des organisations de sécurité, comme l’OTAN. Ne pouvant aborder de manière exhaustive l’ensemble de ces questions, le cours se focalisera pour l’essentiel sur les discours sécuritaires produits à partir des années 1980 ayant trait aux relationsinternationales. Il aura pour objectif principal de fournir des grilles d’analyse, des outils et des concepts permettant de décrypter les discours sécuritaires en prenant en considération à la fois leurs conditions de production, leurs vecteurs et les effets qu’ils produisent. En bref, je voudrais essentiellement familiariser les étudiants avec le jargon dans un premier temps et leur donner les outilspermettant de problématiser les affirmations de sens commun pour pouvoir, ensuite, les appréhender de manière critique.

2

PLAN DU COURS

PARTIE I

: EXISTENT-ILS DES « THEORIES DE LA SECURITE » ?

I.

LES THEORIES DE LA SECURITE DANS UNE PERSPECTIVE HISTORIQUE A. B. C. L’âge d’or des études de sécurité La fin de l’âge d’or La renaissance

II.

LA SECURITE ET LES THEORIES DESRELATIONS INTERNATIONALES

A. B. C.

Une discipline « réaliste » ? Une discipline « raciste » et « hégémoniste » ? Une discipline « idéaliste » ?

PARTIE II : THEORIES DE LA SECURITE : NOUVELLES APPROCHES ? I. POUR UNE APPROCHE PLUS « SOCIOLOGIQUE » DE LA SECURITE A. B. La critique des approches réalistes de la sécurité Quelques propositions novatrices sur le plan méthodologique 1. l’apport duconstructivisme 2. l’approche culturelle de la sécurité 3. Pour une sociologie politique de l’international

II.

INITIATIVES VISANT À REFORMULER LES PROBLEMATIQUES DE LA SECURITE ET PROPOSER UN NOUVEAU CADRE THEORIQUE PERMETTANT DE MIEUX LES APPREHENDER

LES

À

A. B.

Barry BUZAN : un précurseur L’école de Copenhague

PARTIE III : LE CONCEPT DE SECURITE I. DEFINITIONS ET APPROCHESCONCEPTUELLES A. Un exercice de définition en prise sur la réalité américaine des années 50

3

B. Un exercice de conceptualisation lié à la prolifération des usages du concept depuis la fin de la guerre froide C. Approches critiques ou post-modernes de la sécurité II. LA SECURITE : DECLINAISONS A. Securitization/Desecuritization : des notions permettant de surmonter les difficultés liées à unexercice de définition substantielle ? B. Les déclinaisons de la sécurité : de la sécurité collective à la sécurité humaine : vers une conception non stato-centrée de la sécurité ? 1. La sécurité collective 2. La sécurité sociétale 3. La sécurité humaine PARTIE IV : LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES DE SECURITE I. L’ONU, la paix et la sécurité internationale A. L’analyse de la pratique du...
tracking img